113è vendredi du Hirak : la presse étrangère intimidée par la police à Alger - Maghreb Emergent

113è vendredi du Hirak : la presse étrangère intimidée par la police à Alger

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter

Les journalistes étrangers ont été empêchés de couvrir, tranquillement, les marches du 113è vendredi du Hirak à Alger.

La police leur a demandé d’arrêter la couverture des manifestations, sous prétexte que leurs accréditations ont expiré le 31 décembre dernier, a-t-on constaté sur place.

A cet effet, la police leur a demandé de ranger leurs appareils professionnels et se contenter de travailler avec leurs Smartphones, affirment nos sources.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter