113ème vendredi du Hirak : les détenues d'opinion à l'honneur - Maghreb Emergent

113ème vendredi du Hirak : les détenues d’opinion à l’honneur

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter

Malgré la pluie, le froid et le jeûne, des dizaines de milliers de manifestants sont sortis dans les rues de la capitale et plusieurs villes du pays en ce premier vendredi du mois de Ramadhan et 113ème du Hirak.

A Alger, juste après la fin de la prière du vendredi, les manifestants ont commencé à affluer des différents axes habituels des marches, à savoir la rue Didouche Mourad, la rue Hassiba Benbouali et la foule imposante de Bab El Oued.

Juste après le coup d’envoie de la marche, les manifestant n’ont pas hésité à brandir les portraits des 61 détenus d’opinion incarcérés à travers le pays.

Les 23 détenus arrêtés le samedi 3 avril à Alger, n’ont pas été oubliés par les manifestants. Une pancarte géante leur a été conçue en guise de solidarité.

Ainsi, les manifestants ont rendu un vibrant hommage aux détenus d’opinion, à travers plusieurs slogans, « Libérez les détenus », « Libérez les pour qu’ils passent ramadan avec nous », « Oh! détenus, on ne s’arrêtera pas », ainsi que d’autres chants qui honorent leurs sacrifices.

Rappelons qu’à la rue Didouche Mourad, deux manifestants ont été interpellés devant le commissariat du 6ème. Il s’agit du professeur en physique à l’USTHB, Mehena Abdeslam et de l’activiste Karim Debaghi. Les personnes interpellés n’ont pas été relâchés jusqu’à l’heure de la rédaction de ces lignes (17:25).

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter