Affaire Kenza Khatto : les charges « scandaleuses » du PV de la police judiciaire - Maghreb Emergent

Affaire Kenza Khatto : les charges « scandaleuses » du PV de la police judiciaire

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

La journaliste de Radio M Kenza Khatto, arrêtée vendredi 14 mai dernier à Alger alors qu’elle couvrait une manifestation du Hirak, fait face à plusieurs qualifications délictuelles contenues dans le procès verbal de la police judiciaire, en attendant la décision finale du procureur de la République, indique l’avocate Zoubida Assoul.

Les « charges » en question sont : « Incitation à attroupement non armé » ; « Outrage à cors constitué » ; « la propagation de publications du journaliste Khaled Drareni » ; « refus d’obtempérer aux pouvoirs publics suite à la circulaire du wali d’Alger leur autorisant l’usage de la force publique pour interdire les marches ».

Pour rappel, la journaliste de Radio M, Kenza Khatto a été déférée ce mardi au parquet au tribunal de Sidi M’hamed pour être entendue par le procureur de la République.

Notre collègue Kenza Khatto a été brutalement interpellée le 14 mai par les forces de l’ordre à Alger (centre), lors de sa couverture, pour Radio M, des manifestations du 117ème vendredi du Hirak. Suite à cette interpellation, elle a été maintenue en garde à vue durant quatre (04) jours.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter