Afrique du Sud : les pires inondations de l’histoire du pays provoquent plus de 300 morts - Maghreb Emergent

Afrique du Sud : les pires inondations de l’histoire du pays provoquent plus de 300 morts

Facebook
Twitter

L’Afrique du Sud est en proie aux pires inondations de son histoire. Quelque 306 personnes y ont trouvé la mort, selon un nouveau bilan annoncé mercredi soir. Les pluies diluviennes sur la côte est ayant dévasté des milliers de maisons, des routes et des ponts à Durban, épicentre de la catastrophe. L’Algérie, par le truchement du ministère des Affaires étrangères, a exprimé sa solidarité et sa disponibilité à apporter son aide.

« Le bilan des inondations dans le Kwazulu-Natal (KZN, est) s’élève à 306 morts », a déclaré un porte-parole du bureau de gestion des catastrophes. Un précédent bilan faisait état de 259 morts.
Les plus importantes précipitations enregistrées depuis plus de 60 ans dans la région ont laissé derrière elles un paysage de désolation.
« Les ponts se sont effondrés. Les routes se sont effondrées. Des gens sont morts. Notre peuple est blessé. C’est une catastrophe aux proportions énormes », a déclaré le président Cyril Ramaphosa qui s’est rendu auprès des familles endeuillées.

Certains pays d’Afrique australe sont régulièrement en proie à des tempêtes meurtrières pendant la saison cyclonique de novembre à avril. Mais l’Afrique du Sud est généralement épargnée.
A certains endroits de l’agglomération qui compte plus de 3,5 millions d’habitants, les glissements de terrain ont laissé des brèches géantes dans le sol. Des maisons accrochées à flanc de colline tiennent miraculeusement au bord de précipices créés par les coulées de boue.

Afflux de corps dans les morgues

Les autorités locales ont déclaré faire face à un afflux de corps dans les morgues. Les recherches sont menées depuis plusieurs jours par des secouristes qui décrivent « un cauchemar »; des dizaines de personnes sont encore portées disparues. L’armée a été mobilisée.
La pluie a continué à tomber mercredi après-midi et une alerte inondations a été déclenchée dans la province voisine du Cap-Oriental.
En 2019, des inondations dans la région avaient déjà fait 70 morts et dévasté plusieurs villages le long de l’océan Indien. Et en 1995, 140 personnes avaient été tuées dans des intempéries.

L’Algérie solidaire et disponible à aider

De son côté, l’Algérie a exprimé hier mercredi sa pleine solidarité avec la République d’Afrique du Sud, via le ministère des Affaires Etrangères (MAE) qui a rendu publique une déclaration dans ce sens.

« L’Algérie suit avec une profonde émotion l’épreuve que vit le peuple frère d’Afrique de Sud à travers les inondations meurtrières qui causent des pertes humaines et matérielles considérables au pays », rapporte le texte.

« L’Algérie tient à exprimer sa pleine solidarité avec la République d’Afrique du Sud et présente ses condoléances les plus attristées au Gouvernement, au peuple et aux familles des victimes dans ce pays frère », poursuit le texte.

Selon la même source, « le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, qui suit personnellement la situation, marque la volonté de l’Algérie d’apporter à l’Afrique de Sud tout le soutien nécessaire dans l’esprit des relations historiques de fraternité, de solidarité et d’entraide mutuelle entre les deux pays et peuples frères ».

« Il salue l’action du peuple et du Gouvernement qui, sous l’autorité du Président Ramaphosa, déploient de grands efforts pour relever les défis que leur impose cette grande épreuve », ajoute le communiqué du MAE.

R.I./Agences

Facebook
Twitter