Algérie : Des appels pour un tsunami populaire vendredi - Maghreb Emergent

Algérie : Des appels pour un tsunami populaire vendredi

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Les appels se multiplient pour faire du vendredi 5 juillet, une journée exceptionnelle et prépondérante pour le soulèvement populaire du 22 février.

Partis politiques, associations, syndicats, activistes, personnalités nationales, élus locaux et autres appellent tous les Algériens à manifester massivement vendredi prochain, pour dénoncer les tentatives du pouvoir d’étouffer la révolte populaire et de la détourner de sa trajectoire. La date choisie est loin d’être fortuite, elle coïncide avec le 57è anniversaire de l’indépendance de l’Algérie.

Les forces démocratiques composées de six partis politiques et une ONG de défense des droits de l’homme figure parmi les organisations qui appellent à cette action. En effet,

Les forces marcheront ensemble à Alger. Elles constitueront un carré spécial. La dynamique de la société civile qui regroupe pas moins de 80 entre syndicats et associations, appelle de son côté le peuple algérien à sortir en force vendredi dans les rues des villes du pays pour rappeler que le mouvement populaire n’est pas fini et que les revendications de la population ne sont pas encore satisfaites.

Des personnalités nationales dont Karim Tabbou, Mustapha Bouchachi, Zoubida Assoul, Samir Belaabi, Nacer Djabi ont publié aujourd’hui, une vidéo dans laquelle ils appellent tous au maintien de la pression et à la mobilisation citoyenne pour réussir les marche du vendredi 20.

Des activistes connus sur la toile ont également ont émondé les réseaux sociaux par appels à une plus grande démonstration de force ce vendredi. On peut citer dans ce cadre : Salah Eddine Sidhoum, Foudil Boumala, Meziane Abbane et Mohamed Laarbi Zitout.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter