Algérie : le prix du poulet vivant connaît une importante baisse - Maghreb Emergent

Algérie : le prix du poulet vivant connaît une importante baisse

image aviculture
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Les prix du poulet vivant connaissent depuis quelques jours, une chute libre sur le marché de gros, a-t-on appris des aviculteurs de la région du Bouira, l’une des wilayas où cette activité est la plus importante. Le même constat est valable Tizi ouzou et de Bejaia.

Selon ces derniers, le poulet vivant est cédé dans les poulaillers entre 150 et 170 DA le Kg soit une baisse de 30 à 40 DA par rapport à la première semaine du mois de mai en cours. Cette baisse s’est répercutée sur le prix du poulet vivant sur le marché du détail. En effet, les prix varient entre 180 et 210 DA le Kg à Bouira, Tizi Ouzou et le reste des wilayas du centre du pays.

D’après nos sources, tout a commencé à la fin de la première semaine du mois du Ramadhan avec une offre abondante qui a inondé le marché. « À l’origine de cette baisse une offre importante qui a dépassé la demande », explique un détaillant du poulet de la région de Bouira. Il ajoute : « les aviculteurs n’ont pas pu écouler toute leur marchandise ce qui les amenés à baisser les prix ».

Le grand bénéficiaire de cette situation est sans doute le consommateur qui achète le poulet moins cher que le poisson, les bananes et les dattes.

Une situation qui risque de coûter cher en été

Cette baisse des prix qui fait le bonheur des consommateurs en ce mois de Ramadhan pourrait avoir des répercussions terribles sur le prix du poulet en été. Et pour cause : l’abondance de l’offre a causé des pertes aux aviculteurs. Du coup, certains de ces derniers suspendront la production jusqu’à ce que les prix couvrent les coûts de la production. « Il sera difficile pour beaucoup d’aviculteurs de continuer la production après avoir subi des pertes. Le nombre de producteurs va certainement baisser cet été », explique un connaisseur du marché. Il enchaîne : « L’offre pourrait connaître une réduction sensible les mois de juillet et août ce qui fera flamber les prix ».

Suivant l’évolution du marché du poulet, l’Association de protection du consommateur et de son environnement (APOCE), a mis en garde, sur sa page facebook, contre les risques de la chute actuelle des prix du poulet sur le marché au cours des prochains mois. L’association craint sérieusement un déséquilibre entre l’offre et la demande ce qui causera une hausse importante des prix au cours des prochains mois.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter