Algérie-Le e-paiement opérationnel dès septembre 2016 pour les grandes entreprises - Maghreb Emergent

Algérie-Le e-paiement opérationnel dès septembre 2016 pour les grandes entreprises

Facebook
Twitter

Le nouveau ministre délégué auprès du ministre des Finances, chargé de l’Economie numérique et de la modernisation des systèmes financiers est formel : le paiement électronique va être introduit en septembre prochain pour les grands facturiers avant sa généralisation.  

 

Le e-paiement sera opérationnel pour les grandes entreprises au plus tard en septembre 2016, a indiqué le ministre délégué auprès du ministre des Finances, chargé de l’Economie numérique et de la modernisation des systèmes financiers, Mouatassam Boudiaf dans un entretien à l’APS.

« Nous sommes en train de réunir toutes les conditions pour libérer le paiement par internet pour les grands facturiers et les compagnies de transport en septembre prochain. Ce sera une première phase qui sera suivie, dans le futur, par une deuxième étape pour les sociétés de services, et une troisième phase qui est celle de généralisation », promet-il.

Le paiement de proximité fait également l’objet d’une extension du réseau d’acceptation TPE (Terminaux de paiement électronique) qui sera adossé à la mise en place des canaux d’interactions au profit des porteurs et des commerçants ainsi qu’à une campagne de sensibilisation à l’usage de la carte de paiement électronique.

Catalyser l’économie informelle

Concernant la généralisation des moyens de paiement modernes,  M. Boudiaf avance qu’elle aura un effet catalyseur sur l’économie informelle: « Nous allons catalyser l’économie informelle qui sera, à terme, implicitement entraînée dans cet élan de bancarisation de l’économie ».

Un système de paiement électronique efficient et usité, un cyberespace accessible et sécurisé et une industrie du numérique forte constituent le noyau de l’économie numérique et concernent, d’une manière centrale, les secteurs financier et bancaire, des TIC et de l’Industrie, renchérit-il.

Les secteurs de l’Education nationale, de la Formation professionnelle et de l’Enseignement supérieur, préconise le ministre, seront également concernés par l’appui qu’elles auront à donner à l’économie numérique par la formation des générations et la mise à disposition de compétences qualifiées et d’expertise nécessaires au développement de cette nouvelle économie ».

Par ailleurs, le ministre délégué assure que la future loi sur le e-commerce va permettre de généraliser le commerce électronique en Algérie « en encadrant de manière très précise les transactions commerciales sur le cyberespace ».

Facebook
Twitter