Analyse hebdo du marché mondial de céréales : nouvel achat de l'Algérie ! - Maghreb Emergent

Analyse hebdo du marché mondial de céréales : nouvel achat de l’Algérie !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

L’Algérie est revenue cette semaine sur les marchés des céréales pour réaliser un nouvel achat de maïs.

En effet, selon une note d’analyse publié par le cabinet Agritel, l’Algérie a acheté, cette semaine, une certaine quantité (non dévoilée) de maïs, dont l’activité reste soutenue en comparaison avec le blé.

Selon la même source, le Canada, le Mexique et la Corée du Sud ont également ont également réalisé des achats de maïs.

Rappelons qu’en novembre dernier, l’Algérie venait de lancer un nouvel appel d’offres pour l’achat d’une certaine quantité de blé meunier à chargement décembre-janvier.

Les tendances mondiales

Par ailleurs, Agritel a annoncé que les marchés se repliaient en fin de semaine dernière sur l’ensemble des céréales, dans un contexte de ralentissement des activités en ce mois de décembre, élément assez récurrent sur cette période. Cela est également alimenté par des pluies bienvenues sur le Brésil et l’Argentine permettant de relever les estimations de rendements de soja et maïs à venir sur le continent sud-américain.

Sur la scène internationale, la Turquie aurait au final acheté 400 000 t de blé meunier lors de son appel d’offres terminé vendredi dernier. Si l’origine est optionnelle, au regard de la structure des prix, la Russie pourrait bien avoir été le principal fournisseur.

En France, les blés semés cet automne abordent l’hiver dans un bon à très bon état, affiché par FranceAgriMer à 96 %, soit un niveau très élevé , bien supérieur à l’an passé affiché à seulement 73 %. En orges, le crop rating s’affiche à 94 % également inchangé par rapport à la semaine précédente mais bien supérieur à l’an passé, affiché à 74 %.

Le colza évoluait peu, soutenu pour partie par les estimations de production de canola au Canada, estimations inférieures aux attentes. Cependant la progression est limitée de par le repli des cours du soja, dans un contexte où l’ensemble des analystes révisent à la hausse les estimations de production à venir au Brésil. Les cours du Canola s’affichent au plus haut depuis plus de 7 ans. Le palme ce matin sur Kuala Lumpur est affiché relativement stable.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter