Le ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de la PME, Nassim Diafat, a appelé jeudi les jeunes porteurs de projets financés par l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes Ansej, poursuivis par la justice, à informer les agences locales de leur situation.

«Les propriétaires des petites entreprises créées dans le cadre de l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes, poursuivis par la justice de la part des banques, sont invités à nous en informer », a appelé Nassim Diafat dans un communiqué sur la page du ministère.

La même source a ajouté que les propriétaires de ces petites entreprises doivent se rendre immédiatement au siège de wilaya de l’Agence, afin de prendre les mesures nécessaires par rapport à leur situation.

Rappelons que cet appel intervient après les récentes déclarations d’un cadre de la direction de l’Ansej, qui a annoncé sur un plateau de chaine privée que la direction de l’Ansej « a décidé de rééchelonner les dettes des petites entreprises qui ont bénéficié de son soutien et qui n’ont pas réussi à rentabiliser leur activité ».

Le même responsable avait indiqué que c’est pour la première fois depuis la création de l’agence, qu’il sera question de revoir le rééchelonnement des dettes des micro-entreprises. Ces dettes des micro-entreprises, qui ont observé des difficultés de remboursement,  « seront rééchelonnées pour 5 ans sans intérêts », selon le responsable de l’Asej. Il sera aussi question de supprimer les amendes de retard des paiements tardifs des dettes, ainsi que tous les autres frais bancaires, souligne le cadre de l’Agence.

 560 total views,  6 views today