APN : les députés ont adopté la LF 2022 et la « fin des subventions » - Maghreb Emergent

APN : les députés ont adopté la LF 2022 et la « fin des subventions »

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Les députés de l’Assemblée populaire nationale ont adopté, ce mercredi 17 novembre, à la majorité le projet de loi de finances pour 2022, à l’exception du groupe parlementaire du Mouvement pour la société de la paix (MSP), qui a voté par « NON ».

En effet, à l’issue du vote à main levée, les députés ont adopté six nouveaux articles et 21 amendements soumis par la commission des finances et du budget. En revanche, les 139 autres articles du PLF 2022 ont été votés comme mentionnés dans le document initial.

Plusieurs articles dudit document ont causé un débat vif et considéré par les député du MSP qu’il ne protégera pas le pouvoir d’achat des citoyen, surtout sur son volet du projet de l’abandon, par l’exécutif, du système des subventions sur les produit essentiels de large consommation.

A l’issue du vote, le président de l’Assemblée populaire nationale, Ibrahim Boughali, a confirmé que la loi de finances 2022 préservera le caractère social de l’Etat et que « les transferts sociaux massifs sont la preuve que l’Etat n’abandonnera pas les classes fragiles ».

Pour ce qui est de l’article 187 de la loi de finance 2022, les membres de la commission des finances et du budget de l’APN ont apporté un amendement et qui stipule que « qu’il est prévu la mise en place d’un mécanisme national de subventions touchant les produits essentiels et orientées aux couches les plus démunies à travers des aides pécuniaires ». Notant que 144 députés ont voté oui, 71 ont dit non et sept se sont abstenus.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter