Après l’annonce d’Ait Ali, 12 000 algériens ont mis en vente (en ligne) leurs voitures - Maghreb Emergent
28 593 Vues

Après l’annonce d’Ait Ali, 12 000 algériens ont mis en vente (en ligne) leurs voitures

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter

Après que le ministère de l’Industrie, Ferhat Ait Ali, ait annoncé la remise imminente des accréditations aux concessionnaires pour l’importation de véhicules neufs, le marché de l’occasion frémit et voit le prix des véhicules usagés amorcer une tendance à la baisse.

En effet, depuis l’annonce du ministre portant importation de véhicules neufs, pas moins de 12 000 algériens ont exprimé leur volonté de vendre leurs voitures via des annonces postées sur un célèbre site web marchand algérien. C’est dire l’importance latente de la demande en véhicules neuf sur le marché automobile algérien.

Ceci renseigne également sur l’ampleur de la tension qui existait sur le marché de l’occasion ces dernières années, et particulièrement au plus fort de la crise sanitaire. Il y a donc, là, un fort désir des algériens à acquérir des véhicules neufs et à se « débarrasser » de leurs anciens modèles. A coup sûr, les prix des voitures proposées à la vente sur Internet sont sûrement beaucoup moins surenchéris que ceux pratiqués, avant l’annonce du ministre de l’Industrie.

Selon les observateurs du marché, dans les prochaines opérations d’importations de véhicules neufs la priorité sera donnée aux véhicules utilitaires et ce afin de combler les besoins des entreprises en matière. L’autre orientation souhaitée voire même recommandée par les experts consiste à bouder les gros carrosses, à 30 000 euros l’unité, et opter plutôt pour les petits véhicules afin de combler les besoins de la demande nationale en berlines.   

Un autre défi est à prévoir sur le front de l’importation des véhicules neufs, il n’est autre que celui que pose la dévaluation chronique du dinar. Les futurs concessionnaires devront en effet faire preuve d’ingéniosité afin de gérer ce paramètre qui déterminera les prix des véhicules neufs à la livraison, sûrement par le subtil jeu des réajustements à opérer entre la formulation de la commande du produit et sa livraison au client final.

Notons que quelques deux milliards de dollars sont alloués à l’importation de véhicules neufs. 

Carburants: suppression début octobre de l'essence super avec plomb

Carburants: suppression début octobre de l'essence super avec plomb

La suppression de la commercialisation de l’essence super avec plomb au niveau des stations-services interviendra au plus tard en début…

Coronavirus: 208 nouveaux cas, 131 guérisons et 6 décès

Deux cent huit (208) nouveaux cas confirmés de Coronavirus (Covid-19), 131 guérisons et 6 décès ont été enregistrés ces dernières…
Importation de véhicules neufs : la règle 49/51 abandonnée

Importation de véhicules neufs : la règle 49/51 abandonnée

Le gouvernement modifie les clauses du cahier des charges relatif aux concessionnaires automobiles. D’après des médias nationaux, le gouvernement prévoit…