Bejaia : des châssis de motocycles 100% "made in Algeria" fabriqués par VMS Industrie - Maghreb Emergent

Bejaia : des châssis de motocycles 100% « made in Algeria » fabriqués par VMS Industrie

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Fabriquer en Algérie avant la fin de 2021, des motocycles avec un taux d’intégration dépassant les 35%. C’est est le défi relevé par l’entreprise VMS Industrie, qui vient de se lancer dans la fabrication des châssis, un composant important dans la conception des deux et trois roues.

Implantée dans la wilaya de Bejaia, l’entreprise fabrique dans ses ateliers de Oued Ghir depuis le mois de novembre dernier, deux châssis pour deux modèles de motocycles, a-t-on appris auprès du gérant de l’entreprise M. Abdelkrim Saigh. « Entre 15 et 20 châssis sont fabriqués chaque jour », précise-t-il.

Ce chiffre augmentera au fur et à mesure, rassure le responsable. ‘’Nous augmentons la cadence pour arriver à 10 000 châssis par an à l’horizon 2021’’, dit-il. En effet, 50 personnes ont été recrutées dernièrement pour assurer le fonctionnement de l’atelier.

C’est la seule entreprise en Algérie qui se lance dans ce créneau, a fait savoir Fares Medjani responsable du marketing à VMS Industrie.

La réalisation avec succès du premier châssis de motocycle « made in Algeria » est le fruit d’un effort fourni par l’entreprise en partenariat avec l’université de Bejaia. ‘’ VMS industrie a d’ores et déjà commencé à fabriquer les châssis de ses motocycles grâce au savoir-faire accumulé durant ses années d’activité, à la collaboration avec l’Université de Bejaia et aussi à la formation de ses ingénieurs chez des fournisseurs à l’étranger’’, explique Fares Medjani.

Les équipements qui servent à la fabrication des châssis pourraient aussi être utilisés pour la production des pièces métalliques individuelles, faisant partie des intrants des motocycles, explique le même responsable.

L’entreprise compte ouvrir une nouvelle unité à la zone industrielle de Oued El Bardi dans la wilaya de Bouira. ‘’Nous allons nous doter d’une nouvelle unité de fabrication avant la fin du premier semestre de l’année prochaine’’, note Abdelkrim Saigh. Et d’ajouter : ‘’Notre objectif est de répondre aux exigences de nouveau cahier des charges élaboré par le ministère de l’Industrie. Nous souhaitons doter l’Algérie d’une véritable industrie mécanique’’.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter