Portabilité téléphonique : Changer d’opérateur sans modifier son numéro est désormais possible - Maghreb Emergent

Portabilité téléphonique : Changer d’opérateur sans modifier son numéro est désormais possible

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter

Le décret exécutif correspondant au 11 mai 2021 fixant les conditions et les modalités de la mise en œuvre de la portabilité des numéros de téléphones mobiles a été publié dans le numéro 38 du journal officiel.

Cette nouvelle décision qui permet aux abonnées de garder le numéro de téléphone s’ils décident de changer d’opérateur a enfin été entérinée. A partir de ce mois de juin, les clients de Djezzy, Mobilis et Ooredoo peuvent changer d’opérateur sans pour autant modifier le numéro de téléphone.

Le nouveau décret impose un guichet unique ouvert au niveau des agences des opérateurs mobiles à travers leur réseau en Algérie. « Ceci sera possible via la mise en place d’un guichet unique de téléphonie mobile afin d’opérer l’ensemble des démarches pour l’abonnée désireux de changer d’opérateur et une base de données centralisée pour les trois opérateurs », explique Mme Khaloui Nawel, chargée d’études au ministère de la Poste et TIC à la Radio chaine 3.

En effet, le texte en question exige la mise en place d’une base de données dédiée aux «abonnées bénéficiaires de la portabilité du numéro de téléphone » entre les différents opérateurs.

Interrogé par la Radio Chaine 3 sur l’impact de cette nouvelle option sur le marché de la téléphonie mobile, Ali Kahlane consultant et expert en transformation numérique explique que « le fait de changer d’opérateur sans modifier le numéro va provoquer immanquablement une guerre des prix entre les opérateurs. Ils feront tous pour garder leurs abonnées ».

Il préconise, d’ailleurs, que l’ARPT donne plus d’explications aux citoyens sur le plan pratique mais aussi ses droits concernant cette nouvelle option introduite par les autorités.

A noter que l’application de ce décret exécutif pourra prendre un peu plus de temps contrairement à ce qu’affirment les responsables à cause des textes réglementaires que doit produire l’autorité de régulation (ARPT), comme le stipule plusieurs articles du décret.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter