Carburants : une « légère augmentation » des prix prévue en 2023 (ARH)

Carburants : une « légère augmentation » des prix prévue en 2023 (ARH)

Les prix des carburants pourront subir une légère augmentation l’année prochaine. C’est ce qu’a estimé mercredi, le président de l’Autorité de régulation des hydrocarbures (ARH).

Selon Rachid Nadil, « il y aura une augmentation de quelques centimes afin de couvrir la marge bénéficiaire des petites stations-service, qui sont en danger », a expliqué le président de l’ARH, lors de son intervention sur les ondes de la radio nationale.

Il a révélé, à ce sujet, que certaines stations de services mettent leurs clés sous le paillasson, en raison de leur marge bénéficiaire faible.

Par ailleurs, le président de l’ARH a souligné qu’il y a eu une baisse de la consommation des carburants entre 2020 et 2021, en raison de la pandémie de la Covid-19. « Avec la reprise de l’économie, la consommation est repartie à la hausse cette année », a-t-il indiqué.

Ainsi, il est prévu une consommation totale de 3,3 millions de tonnes d’essence, 9,9 millions de tonnes de gasoil et près de 1,5 million de tonnes de GPLc à la fin 2022, selon l’invité de la radio nationale, qui a ajouté que la baisse de la consommation de l’essence s’explique par la hausse de celle du GPLc.

Dans ce même contexte, Nadil a fait savoir que l’Algérie n’a pas importé de gasoil cette année, du fait que le marché est couvert par la production nationale. Par contre, si la consommation de ce produit augmente l’année prochaine, elle sera comblée par l’importation de petites quantités, a-t-il ajouté.