En réaction au dernier classement du site spécialisé « Airline Ratings » qui a classé la compagnie aérienne nationale Air Algérie parmi les compagnies les moins sûres au monde, le porte-parole de la compagnie, Amine Andaloussi, a précisé que cette dernière garantit les conditions de sécurité optimales pour ses voyageurs.

« Air Algérie garantit totalement les conditions de sécurité optimales pour ses voyageurs, avec une flotte jeune et conforme aux normes internationales » a indiqué mercredi Amine Andaloussi.

Dans son classement sur la sécurité aérienne, le site spécialisé Airline Ratings a classé Air Algérie parmi les compagnies les moins sûres du monde aux côtés de compagnies telles que Pakistan International Airlines, Airblue, Blue Wing, Iran Aseman Airlines et Nepal Airlines.

Pour Andaloussi, ce classement est « contredit par les résultats des différents audits effectués dans le domaine de la sécurité aérienne ainsi que par le taux de remplissage élevé qui témoigne de la confiance des voyageurs ».

Le classement d’Airline Ratings repose sur quatre principaux critères : l’absence de victimes au cours des dix dernières années, le nombre d’incidents liés aux pilotes enregistrés par la compagnie aérienne, les résultats des audits effectués auprès des hautes autorités d’aviation, ainsi que la mise en conformité aux standards internationaux relatifs à la pandémie Covid-19.

Dans ce cadre, le porte-parole d’Air Algérie a fait remarquer que la compagnie publique « ne comptabilise aucun crash sous la couleur de pavillon national ou avec son logo ».

« Si cette évaluation fait référence au crash du vol Air Algérie 5017 reliant Ouagadougou à Alger, il convient de rappeler que l’avion qui s’est écrasé dans le centre du Mali le 24 juillet 2014 (McDonnell Douglas MD-83), a été affrété auprès de la compagnie espagnole Swiftair. Sur ce vol, Air Algérie n’était pas Opérateur, car l’avion était affrété avec son équipage espagnol et non de notre compagnie, a-t-il relevé.

Concernant les incidents liés aux pilotes enregistrés par la compagnie, M. Andaloussi a expliqué, là aussi, qu’  « Air Algérie n’a enregistré aucun incident graves/majeur durant les cinq dernières années, hormis des incidents de types QRF et QRG qui ont imposé un retour au sol en raison d’un problème technique et qui sont des choses fréquentes pour toutes les compagnies internationales ».

 6,201 total views,  8 views today