Le directeur général du World Trade Center d’Alger (WTC Algiers), Ahmed Tibaoui, a indiqué le marché algérien recèle un énorme potentiel de croissance en matière de commerce électronique à la faveur d’un déploiement à grande échelle des nouvelles technologies conjugué à une “forte” volonté politique pour moderniser les activités économiques.

S’exprimant dans un webinaire organisé par le WTC Algiers sur la transformation vers l’e-commerce, Tibaoui a estimé que le taux de pénétration important de l’Internet, l’utilisation croissante des nouvelles technologies et les compétences jeunes dans ce domaine font de l’Algérie un marché à fort potentiel de croissance au niveau du commerce électronique.

Selon lui, l’Algérie accuse actuellement un retard par rapport aux autres pays dans ce créneau porteur mais le pays peut rattraper ce gap “très rapidement”.

“Tout ce que n’avons perdu, nous pouvons le récupérer en un peu de temps. Les outils nécessaires existent pour le décollage de l’e-commerce”, affirme M. Tibaoui tout en reconnaissant que “le développement de ce créneau gêne les intérêts de certaines parties qui ont peur de la transparence des transactions”.

L’Algérie peut même à l’avenir exporter ses services et assister en particulier le développement des marchés africains, souligne le directeur du WTC Algiers.

Cette croissance sera encouragée, par ailleurs, par la volonté politique de l’Etat qui veut moderniser le secteur commerciale à travers notamment la généralisation obligatoire des TPE dans les espaces commerciaux. “Certes, la date limite pour se conformer à cette disposition devrait être repoussée d’un an (selon le projet de loi de finances 2021), mais cela s’explique par la nécessité de s’appuyer sur la production nationale et éviter l’importation des TPE”, soutient-il

 30 total views,  1 views today