Coronavirus: Le nombre de décès a plus que doublé en une semaine (OMS)

Coronavirus: Le nombre de décès a plus que doublé en une semaine (OMS)

Facebook
Twitter

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué mercredi que le million de cas confirmés de Covid-19 dans le monde sera atteint dans les prochains jours.

« Au cours des cinq dernières semaines, nous avons assisté à une croissance quasi exponentielle du nombre de nouveaux cas, atteignant presque tous les pays, territoires et zones », a déclaré le directeur général de l’OMS, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d’une conférence de presse virtuelle organisée depuis le siège de l’OMS à Genève.

« Le nombre de décès a plus que doublé la semaine dernière. Dans les prochains jours, nous atteindrons un million de cas confirmés et 50.000 décès », a-t-il annoncé.

Le chef de l’OMS a, de nouveau, prévenu que la propagation du COVID-19 dans les pays en développement en Afrique et en Amérique centrale et du Sud pourrait avoir de graves conséquences sociales, économiques et politiques pour ces régions.

« Il est essentiel de veiller à ce que ces pays soient bien équipés pour détecter, tester, isoler et traiter les cas, et identifier les contacts », a-t-il dit, se disant encouragé de voir que ces actions soient entreprises dans de nombreux pays « malgré des ressources limitées ».

Dr Tedros a reconnu que les mesures de confinement et de restriction des déplacements décidées par de nombreux pays peuvent aider à limiter la transmission du virus, mais qu’elles peuvent avoir des conséquences imprévues pour les personnes les plus pauvres et les plus vulnérables. Il a appelé les gouvernements à mettre en place des mesures de protection sociale pour garantir aux personnes vulnérables la nourriture et d’autres éléments essentiels à la vie pendant cette crise.

Avec la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI), l’OMS a demandé un allégement de la dette des pays en développement. Lundi, la Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement (CNUCED) avait plaidé pour une annulation de la dette de ces pays pour un montant de 1.000 milliards de dollars.

Facebook
Twitter