Crise Algérie-Espagne : le parlement met la pression sur le gouvernement de Sanchez - Maghreb Emergent

Crise Algérie-Espagne : le parlement met la pression sur le gouvernement de Sanchez

Facebook
Twitter

En crise avec l’Algérie depuis le mois de mars dernier, après le changement historique de position envers le statut du Sahara Occidental, le gouvernement de Pedro Sanchez en Espagne continue de subir la pression de l’opposition, l’exhortant revenir sur sa décision de soutien à la position marocaine.

En effet, la dernière en date était hier jeudi 30 juin, où le parlement espagnol a adopté une motion non contraignante demandant le retour de l’Espagne à sa position de neutralité sur le Sahara occidental et le rétablissement d’une relation amicale avec l’Algérie.

« La motion a été adoptée avec 214 voix pour, 120 contre et 10 abstentions », indique la télévision espagnole RTVE. Il précise notamment que ce projet a reçu le soutien du parti populaire de droite (PP), Vox, Cs et des partenaires de la coalition, United We Can, et des alliés parlementaires, ERC, Bildu, PNV, Más País, Compromís et PDeCAT.

Dans une déclaration à l’agence de presse officielle, APS, le représentant du Front Polisario en Espagne, Abdellah El-Arabi, a déclaré que « Un projet de motion sur la politique extérieure de l’Espagne comportant 15 points a été présenté par le groupe parlementaire du Parti populaire (PP). Le 13e point concerne le rétablissement des relations entre l’Espagne et l’Algérie et le respect de la position historique de l’Espagne vis-à-vis du Sahara occidental dans le cadre du droit international et des résolutions des Nations unies ».

Facebook
Twitter