Des habitants de Bouira marchent pour la libération des porteurs de drapeaux amazighs - Maghreb Emergent

Des habitants de Bouira marchent pour la libération des porteurs de drapeaux amazighs

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Des habitants de la région de Haizer qui se situe à 10 Km à l’est de Bouira, ont organisé aujourd’hui dimanche, une marche au niveau de leur chef-lieu de la commune,  dans le but de dénoncer l’incarcération de 3 jeunes manifestants et exiger leur libération.

Ces derniers ont été arrêtés lors de la 18ème marche, à Alger. Il s’agit de Lakhel Ali, Oukbi Akli et Hamza Roudjate, originaires de la ville de Haizer, arrêtés avec les 18 autres manifestants à Alger et mis en détention par le parquet, pour atteinte à l’unité nationale et port d’un emblème autre que l’emblème national.

 « Nous sommes à notre troisième grande manifestation après celles que nous avons effectuées au chef-lieu de la wilaya Bouira, où nous avons également organisé un sit-in devant la cour de justice, pour demander la libération immédiate des jeunes manifestants ayant brandi le drapeau amazigh durant la marche du 18e vendredi à Alger», explique un manifestant. Notre interlocuteur ajoutera, « ce n’est pas un délit de porter l’étendard amazigh qui reflète notre identité culturelle. Nous sommes fiers de notre identité qui représente le socle de ce pays, n’en déplaise aux apprentis sorciers. Nous sommes d’authentiques autochtones de cette terre noble. Nos ancêtres se sont de tout temps dressés contre toutes les invasions qu’a connues le pays ».

Les protestataires, après avoir sillonné les principales artères de la ville, de Haizer, ont effectué un meeting sur la place publique, avec des prises de paroles des animateurs du comité d’organisation qui ont appelé l’assistance à maintenir la mobilisation, jusqu’à la libération des manifestants mis en détention.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter