Des lignes aériennes directes bientôt ouvertes entre la Tunisie et des villes algériennes

Des lignes aériennes directes bientôt ouvertes entre la Tunisie et des villes algériennes

La démarche tunisienne entre dans le cadre des actions de séduction envers les touristes algériens nombreux à préférer le voisin de l’Est pour leurs vacances. Sur 340.000 touristes qui ont visité la Tunisie en janvier 2015, 24% sont des algériens.

 

Des lignes aériennes directes seront bientôt ouvertes entre la Tunisie et les villes algériennes de Constantine, Tébessa, Annaba et Sétif. C’est ce qu’ont convenu le ministre du Transport, Mahmoud Ben Romdhane, et la ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Salma Elloumi-Rekik, lors d’une réunion de travail, jeudi 26 février 2015, rapportent des médias tunisiens. Il a été aussi convenu d’accélérer la révision des conventions bilatérales avec certains pays pour booster le transport aérien et le tourisme, à l’instar de l’Algérie et l’Allemagne, indique un communiqué publié par le ministère du Transport. Les deux ministres ont, aussi, évoqué les questions de l’amélioration des prestations de services dans l’aéroport Tunis-Carthage et de l’accélération de l’opération de livraison des bagages des voyageurs.

Etude pour la remise en service de cette liaison ferroviaire

La démarche tunisienne entre dans le cadre des actions de séduction envers les touristes algériens nombreux à préférer le voisin de l’Est pour leurs vacances. Sur 340.000 touristes qui ont visité la Tunisie en janvier 2015, 24% sont des algériens, selon les chiffres dévoilés par le cabinet de recherche, Sigma Conseil. L’annonce du renforcement des dessertes aériennes intervient alors que des études préliminaires pour la remise en service de cette ligne ferroviaire ont été menées ces dernières années par la Tunisie et l’Algérie. La remise en service de cette liaison ferroviaire qui reliera la capitale tunisienne à la ville frontalière d’Annaba (nord-est de l’Algérie) devra donner un nouvel élan aux échanges entre les deux pays. 

Leave a comment

Send a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *