E-paiement : Benabderrahmane dévoile la stratégie de son gouvernement à l’horizon 2024

E-paiement : Benabderrahmane dévoile la stratégie de son gouvernement à l’horizon 2024

Le  gouvernement avait tracé un programme visant à accélérer le processus de modernisation des systèmes de paiement à l’horizon 2024, a indiqué ce jeudi, le Premier ministre, ministre des Finances Aïmene Benabderrahmane.

Il a précisé à ce propos, lors de la cérémonie de signature de l’accord portant lancement de l’interopérabilité des systèmes de paiement électronique entre Algérie Poste et le Réseau interbancaire, organisée au Centre international de conférences (CIC), que « plus de 16 millions de cartes de paiement seront mises à disposition à l’horizon 2024 et plus d’un million de commerçants seront équipés de terminaux de paiement ».

Selon Benabderrahmane, « le gouvernement a tracé un programme visant à accélérer le processus de modernisation des systèmes de paiement à travers la mise en place du cadre juridique adapté et des installations et équipements de paiement électronique nécessaires ».

A travers cette démarche, ajoute le Premier ministre, « le gouvernement entend mettre à disposition plus de 16 millions de cartes de paiement à l’horizon 2024 au titre de l’interopérabilité des systèmes de paiement électronique entre Algérie Poste et le Réseau interbancaire ».

Il s’agit également d’atteindre l’objectif d’un distributeur automatique pour 5.000 habitants, ce qui fera de la carte le principal moyen de paiement, a-t-il poursuivi.

Selon le Premier ministre, plus d’un million de commerçants seront équipés de terminaux de paiement électronique et plus de 10.000 services commerciaux seront disponibles en ligne. Ce qui va permettre « l’intensification des opérations de lutte contre la fraude et le renforcement de la formation dans le domaine du e-paiement et l’intégration de cette spécialité dans les programmes de formation de haut niveau », a-t-il affirmé également.