L’évasion fiscale ou évitement fiscal des personnes et des entreprises, un des fléaux de l’économie mondiale, a atteint les 427 milliards de dollars dans le monde, selon un rapport publié Réseau pour la Justice Fiscale (RJF). Une somme d’argent qui bénéficie directement aux paradis fiscaux.

Cette étude inédite a été réalisé sur la base de donnés par pays, collectés auprès des déclarations d’impôts des sociétés multinationales, qui ont été publiées par l’OCDE depuis 2016.

En ce qui concerne les personnes, l’ONG s’est appuyée sur les dépôts bancaires au sein de la Banque des règlements internationale (BRI) depuis 2018.

Par ailleurs, RJF classe tout transfert d’argent vers l’étranger en vue de frauder le “fisc” et ne pas payer d’impôts, dans la case de l’évasion fiscale. A ce titre, le rapport dévoile que les multinationales organisent chaque année une fuite massives de capitaux, en plaçant l’équivalent de 1380 milliards de dollars de bénéfices dans des paradis fiscaux.

L’Europe et l’Amérique du Nord sont les grands perdants !

Dans la liste des régions les plus touchées par l’évasion fiscale, le rapport de RJF cite l’Europe et l’Amérique du Nord, avec respectivement 184 milliards de dollars et 95 milliards de dollars par an, de manque à gagner pour le trésor public.

Le constat est moins alarmant pour l’Amérique Latine et l’Afrique et l’Asie, qui perdent respectivement l’équivalent de 20,4% et 52,5% du budget alloué au secteur de la Santé.

Quant aux pays dont l’évasion fiscale fait les choux gras, l’on retrouve en tête de liste les Iles Cayman avec 16,5% du total, le Royaume-Uni avec 10% les Pays-Bas avec 8%, le Luxembourg avec 6,5% et les USA avec 5,5%.

 409 total views,  3 views today