Electroménager : vers la finalisation d’un nouveau cahier des charges avant le mois de novembre - Maghreb Emergent

Electroménager : vers la finalisation d’un nouveau cahier des charges avant le mois de novembre

Facebook
Twitter

Un nouveau cahier des charges pour le montage et la fabrication d’équipements électroniques et électriques devrait être publié avant la fin du mois de novembre prochain, selon les professionnels du secteur. Ce qui permettra la relance du secteur de l’électroménager avec la reprise de l’activité de 20 usines de production locale.

Selon l’Association des producteurs d’équipements électroménagers, le dossier des cahiers des charges pour la fabrication des équipements électroniques et électriques, est actuellement sur la table du ministère de l’Industrie. « Pas moins de 20 producteurs du secteur ont rencontré le ministre de l’Industrie, à 3 reprises depuis le début de l’année, pour préparer la relance de l’activité du montage des équipements, avant de publier la version finale du cahier des charges, qui devrait être prête en novembre prochain », ont-ils expliqué.

Ainsi, les opérateurs de secteur s’apprêtent à relancer l’activité de l’industrie électroménagère avec une taxe douanière réduite, pour les pièces importés de l’étranger, qui est actuellement de 30 %. Les industriels souhaitent que cette taxe soit « limitée à 5 %, avec d’importantes facilités accordées au secteur, ce qui n’est pas le cas pour le cahier des charges actuel », regrette l’Association.

Le nombre des opérateurs du secteur réduit à plus de 50%

Les prix des équipements électriques et électroniques ont connu une forte augmentation ces derniers mois, s’élevant à 50% par rapport à l’année 2018, notamment pour les téléviseurs et les réfrigérateurs.

Cette hausse vertigineuse des prix de l’électroménager est due au verrouillage qu’a connu dernièrement le secteur, qui compte aujourd’hui que 20 opérateurs, après qu’ils étaient près d’une cinquantaine, selon l’Association des producteurs d’équipements électroménagers.

Les producteurs d’équipements électriques et électroniques ont fait face à des conditions difficiles et compliquées après l’explosion du scandale de l’assemblage automobile, souligne un membre de l’Association.

« Nous espérons que le nouveau cahier des charges réglementant l’activité sortira dans les plus brefs délais pour que les usines reprennent la production », a souhaité le représentant des opérateurs du secteur, qui a ajouté que l’année 2022, est surtout, « certifiée l’année d’économie par excellence ».

Facebook
Twitter