Elimination précoce de l’Algérie à la Can-2017 : Raouraoua doit rendre des comptes (ministre)

Elimination précoce de l’Algérie à la Can-2017 : Raouraoua doit rendre des comptes (ministre)

Le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Mohamed Raouraoua, doit rendre des comptes aux pouvoirs publics, suite à l’élimination « précoce et humiliante » de la sélection algérienne de football de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN-2017) au Gabon, a déclaré samedi à Alger, le ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali.

« Le peuple algérien s’attendait à de meilleurs résultats au vu des moyens qui ont été mis par les pouvoirs publics à la disposition de l’équipe nationale pour une meilleure préparation à la CAN-2017. », a déclaré M. Ould Ali à la presse, qui était une visite de travail et d’inspection dans la wilaya d’Alger.
 « En tant que ministre, je dois présenter le bilan de la participation algérienne au Premier ministre et au président de la République. C’est inadmissible de dire que l’Etat n’a pas mis les moyens nécessaires lors des trois dernières années pour une meilleure prise en charge de la sélection algérienne et du football algérien », a-t-il dit.

Il a ajouté que l’Etat a décidé d’allouer une rallonge supplémentaire de l’ordre de 2,5 milliards de DA pour aider les clubs amateurs et pour acheter des bureaux à l’ensemble des ligues ainsi que le financement de la formation pour les arbitres.

La sélection algérienne de football avait été éliminée dès le premier tour de la CAN-2017 au Gabon en terminant troisième du groupe B avec deux points seulement en trois matchs disputés.

Renouvellement des instances sportives: « Le président qui a échoué doit partir »  

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali, a indiqué samedi à Alger que « celui qui a échoué dans la gestion de sa fédération durant le mandat olympique 2013-2016 doit partir ».

« Nous sommes en train d’évaluer les fédérations sur les plans financier et administratif, et ce, avant l’organisation des assemblées générales électives. Celui qui a échoué dans sa mission durant le mandat olympique 2013-2016 doit céder sa place. Un contrat d’objectif a été signé par les fédérations et sur cette base qu’on va évaluer le rendement de chaque instance. »,  a déclaré M. Ould.
Renouvelant son engagement à garantir l’application stricte et en toute transparence des dispositions légales et réglementaires en vigueur, le ministre a souligné qu' »aucune AGE ne se tiendra sans statuer d’une manière définitive, claire et juste aux recours introduits ».

« Nous avons privilégié la sérénité, la stabilité et la concertation au niveau du ministère et avec l’ensemble des wilayas. Les cadres du ministère n’ont pas à s’immiscer dans le processus électoral des fédérations », a ajouté Ould Ali.

Le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) a publié une note méthodologique relative au processus de renouvellement des instances sportives nationales, invitant les Fédérations à organiser leurs assemblées générales ordinaires (AGO) de l’exercice écoulé (2015-2016) et leurs assemblées générales électives (AGE) du 15 janvier au 28 février.

Leave a comment

Send a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *