Engrais : l'Algérie prévoit de lancer un méga projet de 7 milliards de dollars en 2023

Engrais : l'Algérie prévoit de lancer un méga projet de 7 milliards de dollars en 2023

L’Algérie, en partenariat avec la Chine, prévoit de lancer un méga projet dans le domaine des engrais, selon Mohamed Tahar Heouine, P-DG du Groupe Asmidal.

Le projet en question, concerne « l’extraction et la transformation de 10 millions de tonnes de phosphate et de 1,2 milliards de m3 de gaz, pour produire 6 millions de tonnes d’engrais et de produits finis, avec un partenaire chinois », a précisé le même responsable ce mercredi, sur les ondes de la Radio nationale.

Selon M. Heouine, ce partenariat est composé du groupe Asmidal, à hauteur de 37% du capital, le groupe Manajim El Djazair avec 19%, et le partenaire chinois avec 44% du capital. Il précise que le projet sera lancé avec un capex de 7 milliards de dollars en septembre 2023.

Pour le P-DG d’Asmidal, ce projet est important même en ce qui concerne l’emploi. « En phase de construction, il impliquera 12 milles emplois, en phase d’exploitation, 6 mille directs et 24 milles emplois indirects », a-t-il assuré, en soulignant que ce projet « va placer l’Algérie en position de leader dans le marché mondial des engrais ».

Autre projet du groupe Asmidal, la transformation de 700 milles tonnes de phosphates traité, « pour avoir toute une gamme de produits, comme le phosphate alimentaire destiné à l’alimentation du bétail et volaille, ainsi que d’autres produits chimiques », a également fait savoir l’invité de la Radio.

Par ailleurs, M. Heouine à rappelé que l’Algérie est un grand producteur de l’UREE 46 qui est un produit destiné à la céréaliculture. « Elle en produit 3 millions de tonnes par an, notant que la consommant nationale est de 150 et 200 milles tonnes », a-t-il précisé, en assurant que son groupe arrive à satisfaire le marché national, avec une grande partie qui est destinée à l’export.