medgaz
Medgaz- Almeria, Espagne 2008 (Ph medgaz.com)

Madrid a décidé d’exempter exceptionnellement aux détenteurs de droits sur les deux gazoducs qui relient les gisements de gaz naturel en Algérie avec l’Espagne, du respect des conditions relatives à la séparation de la propriété des activités de transport et de commercialisation, et ce pour une durée de 14 mois renouvelable.

Selon la presse espagnole, cette décision survient à la faveur un arrêté royal sur sur les mesures urgentes pour soutenir la solvabilité des entreprises, approuvé mardi dernier par le Conseil des ministres.

Ainsi, les deux gazoducs, Medgaz et Maghreb-Europe, sont exemptés de l’obligation de séparer les activités pendant une période de 14 mois à compter du 24 mai 2020, soit jusqu’à fin juillet 2021.

Par ailleurs, la même source ajoute que l’objectif de cette mesure, selon le texte de l’arrêté royal, est de réduire les obstacles à l’amélioration du rendement du marché intérieur du gaz naturel.

A noter que le gazoduc Maghreb-Europe est contrôlé par la société Europe-Maghreb Pipeline (EMPL) détenue par Naturgy et la société portugaise Transgas, en plus du SNPP marocain. Medgaz est détenu à 51% par Sonatrach et à 49% par Naturgy.

 902 total views,  27 views today