Feux de forêts : l'Algérie compte affréter six Canadairs cet été - Maghreb Emergent

Feux de forêts : l’Algérie compte affréter six Canadairs cet été

Facebook
Twitter

La Direction générale des forêts (DGF) va enfin s’équiper de moyen aériens pour lutter contre les feux de forêts. C’est l’annonce faite ce lundi 16 mai par son directeur général, la directrice de la protection de la flore et de la faune de la DGF, Ilhem Kabouya, lors du 1er séminaire algéro-canadien sur la lutte contre les feux de forêts par des moyens aériens, organisé par le Conseil de développement Canada-Algérie (CDCA).

En effet, l’Algérie compte donc affréter, pour cet été, six avions bombardiers d’eau afin de renforcer ses capacités de lutte contre les feux de forêts par voie aérienne et seront disponible « pour les mois de juillet et août prochains », qui représentent la période la plus « dure » en termes d’incendies de forêts.

Le séminaire de CDCA a été une occasion d’échange et de création de entre les institutions algériennes et des organismes, experts et professionnels canadiens. « Ce type d’événement facilite les échanges et la création de partenariats qui permettraient le développement de solutions concrètes et durable dans la lutte contre ce fléau » a déclaré GhaniKolli, Président du CDCA.

Plateforme aéronautique Algéro-Canadienne

Il a souligné à l’occasion que l’événement a permis de créer des discussion pour mettre en place d’un projet de plateforme aéronautique Algéro-Canadienne qui  comprend une école des métiers de l’aéronautique pour assurer la main d’œuvre qualifiée pour ce nouveau secteur.

Ghani Kolli a ajouté notamment qu’un Incubateur/Accélérateur Aérospatial sera créer afin d’accompagner l’ensemble des parties prenantes locales spécialisées dans lutte contre les feux de forêt par voie aérienne, selon les normes internationales, tout en favorisant le développement d’une expertise algérienne sur le moyen et le long terme.

« Ces deux éléments susciteront l’attractivité auprès des donneurs d’ordre canadiens et autres pour l’émergence d’une industrie aéronautique locale spécialisée dans la lutte contre les feux de forêt et éventuellement son élargissement vers l’aviation civile et militaire », a ajouté Ghani Kolli.

Facebook
Twitter