FMI : l’Algérie a besoin d’un baril à 160 dollars pour équilibrer son budget public - Maghreb Emergent
658 Vues

FMI : l’Algérie a besoin d’un baril à 160 dollars pour équilibrer son budget public

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter

Le Fonds monétaire international (FMI) a estimé dans un rapport, que l’Algérie avait besoin d’un baril de pétrole supérieur à 160 dollars pour pouvoir équilibrer son budget public.

Le rapport publié par «Bretton Woods» intitulé «Perspectives économiques régionales au Moyen-Orient et en Asie centrale 2021″, a également prévu pour l’Algérie un taux de croissance, pour l’année en cours, de 2,9% et un PIB brut de 153,5 milliards de dollars.

Selon le FMI, la crise du Covid-19, a exposé les banques locales a dépasser 45% du total de leurs actifs bancaires en Algérie, ainsi qu’en Égypte et au Pakistan, en atteignant  les 60% au Liban. Il prévoit ainsi, une dette publique totale par rapport au PIB de l’Algérie cette année, de 63,3%, contre 53,1% en 2020, et que la dette publique nette totale représentera 60,5%, contre 50,4% en 2020.

Dans le même contexte, les données du FMI indiquent des importations attendues de biens et services à 42,0 milliards de dollars contre des exportations de 31,23 milliards de dollars, soit un déficit de la balance commerciale attendue de 10,77 milliards de dollars, notant que les estimations des services douaniers algériens estimaient le déficit de la balance commerciale en 2020,à environ 10,6 milliards de dollars.

Ainsi et pour assurer l’équilibre budgétaire, le rapport du FMI souligne la nécessité pour l’Algérie, pour l’année 2021, d’un prix du baril de plus de 160 dollars contre 90,4 dollars le baril en 2020, 106,3 dollars en 2019 et 138 dollars en 2022. Aussi, un prix moyen de 87,7 dollars en 2021 et 89,5 dollars en 2022, contre 78,3 dollars en 2020.

Par contre, ajoute le rapport, l’Algérie continue de bénéficier d’une marge de mouvement positive sur la dette extérieure, qui reste modeste, et qui devrait atteindre 3,6% et 5,2% de la production respectivement en 2021 et 2022, contre 2,3% en 2020.

Concernant les réserves de change, le rapport indique qu’elles atteignent 38,5 milliards de dollars pour l’année en cours, pour atteindre environ 28,9 milliards de dollars en 2022, contre 46,7 milliards de dollars en 2020.

Mise à jour de la liste des importateurs

Mise à jour de la liste des importateurs

Le Centre national du registre de commerce (CNRC) procède à la mise à jour de la liste des opérateurs économiques…
Une campagne de sensibilisation sur les demandes de congé de maternité en ligne

Une campagne de sensibilisation sur les demandes de congé de maternité en ligne

L’Agence de la Caisse nationale des Assurances sociales des Travailleurs salariés (CNAS) d’Alger a lancé, du 4 mai au 1…
Automobile : Renault arbore un nouveau logo

Automobile : Renault arbore un nouveau logo

A la faveur d’une conférence qu’il a animé sur le web, Luca de Meo et l’équipe Renault ont présenté ce…