Gaz algérien livré à l’Italie : le P-DG d'ENI dévoile les quantités des flux

Gaz algérien livré à l’Italie : le P-DG d'ENI dévoile les quantités des flux

L’Algérie avait annoncé l’augmentation des quantités de gaz livrées à l’Italie. Mais des rumeurs ont circulé concernant d’éventuelles difficultés que rencontrerait Sonatrach à augmenter ses livraisons de gaz vers son partenaire italien. Des rumeurs qui ont été démenties ce samedi, par le P-DG d’Eni, qui s’est exprimé à ce sujet.

En effet, Claudio Descalzi, P-DG de la société énergétique italienne ENI, a indiqué que son pays est rassuré grâce aux stocks de gaz livrais par les flux arrivant de l’Algérie. « Ce qui peut nous rassurer, c’est que le stockage se développe, les flux algériens ont atteint des débits de 83, 84, 85 millions de mètres cubes par jour, donc l’Algérie nous aide et c’est ce qui nous a permis de remplir les stocks », a déclaré le P-DG de Eni, rapporte l’agence de presse italienne Nova.

Ces chiffres confirment l’engagement du ministère de l’Énergie, Mohamed Arkab, qui avait affirmé, que « l’Algérie, qui entretient des relations « spéciales » avec l’Italie, garantit l’approvisionnement de ce pays en gaz, car elle entend augmenter ses approvisionnements à plus de 25 milliards de mètres cubes avant la fin de l’année ».

Cet accord d’augmentation des livraison de gaz, a été conclut ou cours des récentes rencontres du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, avec son homologue italien, Sergio Mattarella, ainsi qu’avec le Premier ministre italien, Mario Draghi. Des rencontres qui ont contribué à renforcer le partenariat énergétique entre les deux pays.

Selon le ministère de l’Energie, l’Algérie, qui « remplit ses obligations vis-à-vis de l’Italie » en livrant à ce jour 17,8 milliards de mètres cubes de gaz, a conforté sa position de premier fournisseur de gaz de l’Italie, qui « recevra 10 milliards de mètres cubes de gaz supplémentaires » dans les prochains mois.