"Hocine Benhadid n'est pas mort" (avocat)

"Hocine Benhadid n'est pas mort" (avocat)

Bachir Mechri, avocat du général à la retraire Hocine Benhadid placé sous mandat de dépôt, il y a plus de deux semaines, a démenti les rumeurs relayées par des médias électroniques et les réseaux sociaux faisant état du décès de Benhadid en prison.

Arrivé en dehors des heures de visites à la prison où est incarcéré le général à la retraite, Me. Mechri n’a pas pu voir le détenu mais la direction de  la prison lui a assuré que Benhadid était toujours en vie. «  Ils m’ont dit que si c’était vrai, ils auraient contacté la famille du concerné », a-t-il ajouté.

L’avocat a rappelé que l’état de santé du détenu âgé « est très critique ». D’après lui, Benhadid qui est entré en prison sur ses deux pieds n’arrive plus à se tenir debout et fait ses déplacements sur un fauteuil roulant.  « On a eu deux décès dans la prison ; Fekhar et Tamalt, j’espère qu’il n’y en aura pas un troisième » a souligné l’avocat.

Pour rappel Hocine Benhadid a été placé le 12 mai sous mandat de dépôt, accusé de “porter atteinte au moral de l’Armée et d’atteinte à la sécurité de l’Etat”, après avoir publié une lettre ouverte dans la presse.

Le 22 mars 2018, Hocine Benhadid avait été condamné à un an de prison avec sursis et à une amende de 20000 dinars suite à des propos qu’il avait tenus à l’occasion de deux entretiens accordés à à Radio M, la web radio de Maghreb Emergent, et à la chaîne de télévision privée El Magharibia, en 2015.

Il a été arrêté le 30 septembre 2015 et mis sous mandat de dépôt à la prison d’El Harrach. Le 12 juillet 2016, il a été remis en liberté 
pour raisons de santé, après plus de neuf mois de détention.