Importation du médicament : Benbahmed révèle le chiffre économisé par l’Algérie en 2 ans - Maghreb Emergent

Importation du médicament : Benbahmed révèle le chiffre économisé par l’Algérie en 2 ans

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Dans l’objectif de réduire la facture d’importation du médicament et d’augmenter la production nationale, le nouveau département ministériel dédié à l’Industrie pharmaceutique a mis en place toutes les conditions nécessaires. En seulement deux ans d’existence, le département  de Lotfi Djamel Benbahmed a, selon ses dires, économisé 800 millions de dollars.

« En deux ans, la facteur d’importation des produits soumis à un programme d’importation est passée de 2 milliards de dollars à environs 1,2 milliard de dollars. Nous voyons bien qu’il y a eu une baisse de 800 millions de dollars d’importation », a affirmé le ministre ce mardi matin, sur les ondes de la Radio Algérienne.

Autre objectif atteint par ce nouveau département ministériel, dans le même laps de temps : celui de l’augmentation de la production nationale de médicament. « C’est une augmentation très importante », commente Lotfi Benbahmed avant de détailler : « en deux ans, la production nationale a augmenté de près de 50% en valeur. C’est dire que la régulation des importations ne s’est pas faite au détriment des disponibilités ».

Pour le ministre, il faut préserver les devises et les consacrer uniquement aux produits inexistants sur le marché national. « Nos ressources en termes de devise étrangère, nous les consacrons aux produits que nous n’avons pas dans notre pays, en application des instructions de monsieur le président de la République. L’importation est le complément de la production nationale. L’objectif c’est de développer une production nationale à forte valeur ajoutée, créatrice de ressources et d’emploi », souligne Lotfi Benbahmed.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter