Indice de Développement Humain : Première au Maghreb, l'Algérie améliore son classement en 2016 - Maghreb Emergent
320 Vues

Indice de Développement Humain : Première au Maghreb, l’Algérie améliore son classement en 2016

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter

Au niveau maghrébin et nord africain, l’Algérie occupe la première place devançant de loin le Maroc qui est venu à la 123ème place, l’Egypte (111éme), la Tunisie (97ème), la Libye (102ème) et la Mauritanie (157ème).

 

L’Algérie a amélioré en 2016 son classement dans la catégorie des pays où il fait le mieux vivre, en gagnant une place dans le palmarès de développement humain établi par le programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Selon le dernier rapport de cet organisme multilatéral de développement, l’Algérie qui était en 2014 au 84ème rang mondial a gagné une place en se hissant en 2015 à la 83ème place avec un indice de développement humain (IDH) de 0,745.

Avec ces résultats, l’Algérie figure parmi les cinq pays africains ayant un niveau de développement élevé, le reste des pays du continent se situe dans la catégorie ayant un niveau moyen de développement humain ou celle regroupant les pays à faible niveau. Au niveau maghrébin et nord africain, elle occupe la première place devançant de loin le Maroc qui est venu à la 123ème place, l’Egypte (111éme), la Tunisie (97ème), la Libye (102ème) et la Mauritanie (157ème).

L’IDH est un indice composite qui se calcule grâce à la moyenne de trois autres indices fondamentaux du développement humain : l’espérance de vie à la naissance qui exprime la capacité à vivre longtemps et en bonne santé, la durée moyenne de scolarisation qui reflète la capacité à acquérir des connaissances ainsi que le revenu national brut par habitant (PNB) renseignant sur la capacité à avoir un niveau de vie décent.

Le rapport sur le développement humain présente également quatre autres indices. L’IDH ajusté aux inégalités, l’indice de développement de genre, l’indice d’inégalité de genre qui met en évidence l’autonomisation des femmes et l’indice de pauvreté multidimensionnelle mesurant les aspects de la pauvreté autres que le revenu. L’IDH a une limite supérieure de 1,0 et plus il est élevé plus la population du pays jouit d’un bien être important.

Sur une courbe ascendante

Selon ce classement, l’IDH de l’Algérie a maintenu une courbe ascendante depuis les années 2000 en progressant de 0,644 en 2000 à 0,724 en 2010, (0,732 en 2011), (0,737 en 2012), et à 0,743 en 2014, gagnant trois places de 2010 à 2015.

L’espérance de vie à la naissance en Algérie s’est établie à 75 ans en 2015 avec une moyenne nationale de 77,5 ans pour les femmes et 72,7 ans pour les hommes. La durée attendue de scolarisation a atteint en 2015 une moyenne de 14,4 années avec 14,6 années pour les femmes et 14,1 années pour les hommes, alors que la durée moyenne de scolarisation a été de 7,8 années en s’établissant à 8,5 années pour les hommes et 6,6 années pour les femmes, précisent les données du PNUD.

En 2015, le PNB par habitant en Algérie s’est chiffré à 13.533 dollars avec une moyenne de revenu de 4.022 dollars pour les femmes et 22.962 dollars pour les hommes.

 

Ils ont manifesté aujourd'hui à Tizi Ouzou : le ras-le-bol des salariés du groupe ETRHB s'exprime désormais dans la rue

Ils ont manifesté aujourd'hui à Tizi Ouzou : le ras-le-bol des salariés du groupe ETRHB s'exprime désormais dans la rue

Des dizaines de travailleurs du groupe ETRHB Haddad ont animé une marche, ce lundi à Tizi Ouzou, organisée par les…
Le journaliste Rabah Kareche placé sous mandat de dépôt

Le journaliste Rabah Kareche placé sous mandat de dépôt

Le juge d’instruction du tribunal de Tamanrasset, a placé le journaliste correspondant du quotidien Liberté, Rabah Kareche sous mandat de…
Dessalement d'eau de mer : le déficit de pluviométrie comme "déclic" !

Dessalement d'eau de mer : le déficit de pluviométrie comme "déclic" !

Le taux de remplissage national des barrages ne dépasse pas les 44%. L’Algérie a connu un déficit en pluviométrie compris…