Irrigation : les autorisations de forage encore plus difficile à obtenir - Maghreb Emergent

Irrigation : les autorisations de forage encore plus difficile à obtenir

irrigation
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

La  forte sécheresse enregistrée l’année dernière a poussé les autorités à préserver les ressources d’eaux. Les autorisations de forages, délivrées aux agriculteurs, sont devenues de plus en plus difficiles à obtenir.

Le  ministre de l’Agriculture et du développement rural, Abdelhamid Hemdani, a indiqué, lors d’une séance plénière du Conseil de la nation que dans le cadre de la coopération interministérielle et en coordination avec le ministère de l’Intérieur, une instruction a été donnée aux walis le 30 septembre 2020, relative aux autorisations de forage des puits agricoles.

L’instruction porte sur la signature des autorisations de forage des puits localement. A cet effet, une commission au niveau de chaque wilaya, a été crée, présidée par les représentants du secteur des Ressources en eau, en tant qu’espace de consultation locale, d’examen et d’adoption des autorisations de forage.

Les  deux ministères (Intérieur et Agriculture) ont contribué à la révision et à la promulgation du décret exécutif N  21/260 du 13 juin 2021, visant à simplifier les procédures d’octroi des autorisations de forage et des documents nécessaires à la preuve de la propriété du foncier agricole.

A cet effet, les délais de validité des autorisations ont été prolongés à 18 mois au lieu de 12 mois.

Le ministre a rappelé que plus de 4000 demandes introduites par les agriculteurs pour l’obtention d’autorisations de forage de puits ont été traitées par le secteur de l’Agriculture et du développement rural. Le ministre a affirmé ne pas miser trop sur cette option, notamment après la forte sécheresse enregistrée l’année dernière et le grand impact des changements climatiques pouvant s’aggraver à l’avenir.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter