L'Algérie a augmenté ses capacités de pêche au thon rouge - Ministère

L'Algérie a augmenté ses capacités de pêche au thon rouge - Ministère

L’Algérie a pêché la totalité de son quota bien avant la fin de la campagne prévue le 24 juin par la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique (ICCAT), a indiqué, mercredi à Alger, Kamel Negheli, chef de cabinet au ministère de la Pêche et des ressources halieutiques.

“Les huit armateurs algériens qui ont participé à cette campagne ont pu pêcher tout le quota (243 tonnes ndlr) alloué à l’Algérie par l’ICCAT le 12 juin”, a indiqué M. Nagheli lors d’une conférence de presse. La campagne s’est déroulée dans de bonnes conditions, et ce, grâce à la conjugaison d’efforts des pouvoirs publics et des opérateurs. Ces derniers se sont scindés en trois groupes, a-t-il ajouté.
M. Negheli a souligné que le nombre de navires ayant participé à cette pêche est passé de deux seulement en 2012, quatre en 2013 et à huit en 2014. Cela démontre que l’Algérie peut facilement pêcher le quota actuel et plus. “Le nombre de navires ayant participé à cette campagne est un facteur déterminant pour prétendre à une augmentation de notre quota lors des prochaines années”, selon le même responsable.
C’est pour la deuxième année consécutive que l’Algérie pêche la totalité de son quota, depuis que la pêche au thon rouge est confiée aux seuls armateurs algériens. “Les résultats positifs de cette campagne va aider l’Algérie à demander à augmenter son quota qui est passé de 143 tonne en 2011 à 243 tonnes actuellement (soit près de 2% des captures totales)”, a indiqué M. Negheli. “L’Algérie demande à ce que son quota soit relevé encore plus pour permettre à tous les opérateurs de participer à cette campagne et générer plus de revenus pour le pays”, a-t-il déclaré.
Fermes d’engraissement en Algérie
Dans le combat qu’elle mène pour recouvrer le droit de pêcher son quota historique estimé à 5,073% du TAC (total admissible des captures), l’Algérie a plaidé, lors de la dernière réunion au Cap (Afrique du Sud), pour une augmentation du TAC à 18.000 tonnes contre 13.400 tonnes actuellement, en se basant sur l’avis des scientifiques sur une éventuelle reprise de cette espèce.
La prochaine reconsidération du TAC est prévue pour 2016. L’Algérie aura alors la priorité de voir son quota augmenter, selon les recommandations de l’ICAAT de 2012.
La campagne de pêche au thon rouge 2014 devrait générer au moins un million d’euros à l’exportation et plus de 6,5 millions DA de redevances payées par les opérateurs ayant participé à cette campagne. Les quantités capturées sont transférées dans des fermes d’engraissement à l’étranger avant son exportation vers le marché japonais.
M. Negheli a révélé dans ce sens que le secteur de la pêche allait discuter de la réalisation de fermes d’engraissement du thon rouge en Algérie lors de la prochaine réunion de l’ICAAT.

 

Leave a comment

Send a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *