La LADDH dénonce l’incarcération de Louisa Hanoune et parle d’une "transition clanique" - Maghreb Emergent

La LADDH dénonce l’incarcération de Louisa Hanoune et parle d’une « transition clanique »

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter

 « Cette affaire « de conspiration contre l’armée » ne sera-t-elle pas un bon alibi pour faire taire toutes les voix discordantes contre la feuille de route politique que le général Gaid veut imposer au peuple », s’est interrogée la ligue en question.

La Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH),  a dénoncé l’incarceration  de la secrétaire générale du parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune, dans un communiqué rendu public cet après-midi. Pour la LADDH « le coup de force s’installe, en faveur d’une transition clanique, où de plus en plus, l’armée nationale populaire apparaît être au centre de la manœuvre ».

« La situation prend dangereusement une autre tournure.  Aujourd’hui encore, un autre pas est franchi; une femme politique, chef d’un parti, est arrêtée après sa comparution en tant que témoin devant le tribunal militaire, ouvrant par-là, la voie à tous les scénarios et à toutes les dérives », a signalé la LADDH.

 « Cette affaire « de conspiration contre l’armée » ne sera-t-elle pas un bon alibi pour faire taire toutes les voix discordantes contre la feuille de route politique que le général Gaid veut imposer au peuple », s’est interrogée la ligue en question.

Enfin, la LADDH a appelé à ce que  le mouvement populaire à poursuivre la mobilisation et à maintenir « le cap autour de son objectif principal revendiqué depuis le 22 février à savoir, le départ du système et de ses symboles ».

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter