La Tunisie voudrait importer d’Algérie des voitures et des engins agricoles (ministre du Commerce) - Maghreb Emergent

La Tunisie voudrait importer d’Algérie des voitures et des engins agricoles (ministre du Commerce)

Facebook
Twitter

Pour réduire de coûteuses importations de véhicules qui menaçaient de faire tarir les réserves de change, l’Algérie a œuvré, ces trois dernières années, à encourager les investissements dans le montage automobile. Les principaux investissements extérieurs opérés sont ceux de Renault et de Peugeot.

 

La Tunisie importera bientôt des véhicules d’Algérie, a déclaré aujourd’hui le ministre tunisien du Commerce, Omar Bahi, devant les membres de l’Assemblée nationale tunisienne.

Les véhicules que seront importés d’Algérie, indiquent les médias tunisiens qui ont rapporté  cette déclaration, seront des voitures mais aussi des engins agricoles (tracteurs), a ajouté Omar Bahi, évoquant la promotion des échanges commerciaux entre les deux pays voisins.

Le ministre a affirmé, devant les députés tunisiens, que la Tunisie comptait promouvoir l’exportation vers l’Algérie de pièces mécaniques et d’autres produits destinés à l’industrie mécanique algérienne.

Dans le but de réduire de coûteuses importations de véhicules qui menaçaient de faire tarir les réserves de change, l’Algérie a œuvré, ces trois dernières années, à encourager les investissements dans le montage automobile. Les principaux investissements extérieurs opérés sont ceux de Renault et de Peugeot.

Les concessionnaires automobiles algériens sont tenus, aux termes de la loi, d’orienter une partie de leurs revenus vers la création de filiales montages avec des partenaires extérieurs.

Facebook
Twitter