L’Algérie a besoin des recettes des hydrocarbures pour 10 ans au minimum, selon Attar - Maghreb Emergent

L’Algérie a besoin des recettes des hydrocarbures pour 10 ans au minimum, selon Attar

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

« La sécurité énergétique est garantie jusqu’aux horizons 2040 ou 2050 et ce à travers les réserves disponibles et nous continuerons d’exporter car l’économie du pays a besoin des recettes des hydrocarbures pour 10 ans au minimum », a déclaré ce mardi le ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar.

Dans une déclaration à la presse en marge de sa visite de travail et d’inspection à la wilaya d’Ain Témouchent, Attar a affirmé que « les réserves confirmées sont en recul mais il existe d’autres moyens, d’où l’impératif d’adopter une nouvelle loi sur les Hydrocarbures ».

« Nous nous attelons à élaborer des textes d’application pour encourager le partenariat et compenser les réserves », a-t-il ajouté.

En outre, le ministre a insisté sur l’impératif de « concrétiser la transition énergétique à travers la redynamisation des énergies renouvelables, de développer les énergies solaire et éolienne et d’autres énergies renouvelables et de veiller à la rationalisation énergétique.

« Le but est d’économiser les ressources non renouvelables et de les préserver aux générations futures ainsi que de garantir la sécurité énergétique à travers un mélange d’énergies entre les énergies non renouvelables (pétrole et gaz) et les énergies renouvelables », a souligne le ministre de l’Energie.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter