Le direct du 20eme vendredi de la Silmya - Maghreb Emergent

Le direct du 20eme vendredi de la Silmya

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

18H00: la foule commence à se disperser, à Alger.

La mobilisation ne faiblit pas à Blida.

Des milliers de manifestants demandent la libération des détenus d’opinion? à leur tête le Moudjahid Lakhdar Bouraguera.

La mobilisation au rendez-vous à Ain El Beida? dans la wilaya d’Oum El Bouaghi.

Plusieurs milliers de manifestants devant le siège de la wilaya de Sétif en dépit de la grande chaleur.

Une marrée humaine à Bejaia. 

Des dizaines de milliers de marcheurs dans la ville de Tizi Ouzou exigent le départ de tout le système.

Des milliers d’hommes et femmes dans les rues de la ville de Jijel appellent à la libération de Lakhdar Bouregaa et à l’avènement d’un Etat civil.

15H30: des milliers de personnes occupent le centre-ville, à Alger.

13H55: une foule de manifestants descendent de la rue Didoucxhe Mourad, à Alger.

13H40: à Alger, la police renforce sa présence à la place Audin, en prévision de l’arrivée de milliers de marcheurs du haut de la rue Didouche Mourad, après la prière du vendredi.

12H45: grande manifestation à Bouira.

12H30: un groupe de militants portant des tee-shirts à effigie de Lakhdar Bouregraa arrivent à la Grande poste en scandant des slogans en faveur de la libération de l’ancien Moudjahed incarcéré il y a quelques jours.

12H15: une grande foule se rassemble du côté de la Grande poste et à la rue Didouche Mourad, à Alger. Plusieurs chants patriotiques sont entonnés par la foule. Une manière de fêter le 5 juillet.

12H00: Béjaia : la place de maison de la culture noire de monde. Une grande manifestation se prépare.

10H30: la foule commencent à se regrouper près de la Grande poste, à Alger. Comme la semaine dernière, les policiers sont présents en grand nombre dans les rues du centre-ville.

08H45: un important dispositif sécuritaire est mis en place à Alger, en prévision de la 20 eme grande manifestation populaire. Elle coïncide ce vendredi avec le 5 juillet, date de la célébration du jour de l’indépendance.

Depuis tôt le matin, les accès à la capitale, du côté est, ont été bloqués par des barrages filtrants. Les véhicules qui ne sont pas immatriculés à Alger sont fouillés systématiquement.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter