Le groupe Cevital clame l’innocence de son patron et accuse - Maghreb Emergent

Le groupe Cevital clame l’innocence de son patron et accuse

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Le groupe Cevital a rendu public  aujourd’hui, un communiqué pour expliquer davantage les raisons de l’incarceration de son patron, Issad Rebrab depuis 8 mois.

Dans son document, le premier groupe privé du pays accuse le régime de Bouteflika d’avoir monté de toute pièce l’affaire EvCon.

 « Les appréhensions légitimes néées du procès d’Issad Rebrab, président du Groupe Cevital, fixé puis renvoyé pour 31 de ce mois, nous obligent à apporter à l’opinion publique des éléments d’information, au sujet des accusations injustes dont il fait l’objet avec EvCon Industry. Cevital et ses 27 filiales n’ont jamais eu recours à la surfacturation, ni aux faux et usages de faux », écrit le groupe dans son communiqué.

Il ajoute : « A Cevital, nous sommes convaincus que l’entreprise doit être un outil au service du développement économique d’un pays, et non un moyen pour profiter de ses richesses. C’est cette conviction profonde qui nous conduit à envisager, par l’intermédiaire de notre filiale EvCon Industry, un projet d’envergure et inédit en Algérie. C’est donc dans le cadre de ce projet technologique sans précédent, que nous avons importé en juin 2018 cinq presses à injection de types DL 1300 AS et DL 2300 AS, interconnectées avec les autres équipements composant le centre de production, prévu à Larbaa, Blida. Il s’agit de prototypes conçus exclusivement et uniquement pour EvCon Industry, acquis sur fonds propres et sans aucun crédit bancaire ».

Pour Cevital, cette affaire est une machination orchestrée et fomentée par des éléments de l’ancien régime. Ces derniers ont instrumentalisé certains fonctionnaires de l’Etat, dans l’objectif de bloquer Cevital et nuire à son patron.

Toutefois, la direction de Cevital place sa confiance en la justice algérienne. « Aujourd’hui, nous réitérons notre confiance en la justice de notre pays pour rétablir la vérité », dit-elle.

Enfin, la même source rappelle que pour réaliser ces centres de production, full automatique et dotés de l’intelligence artificielle, il a été fait appel à un consortium, composé de 3 sociétés allemandes, 1 filiale autrichienne, une société sud-coréenne, 2 sociétés italiennes, 1 société suisse.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter