Le groupe Sika El Djazair affiche ses ambitions d'investissement - Maghreb Emergent

Le groupe Sika El Djazair affiche ses ambitions d’investissement

Facebook
Twitter

Avec des centres de distribution déployés à l’est, centre et ouest du pays, Sika El Djazair, filiale du Groupe suisse Sika, a affiché son plan stratégique de développement axé sur les nouveaux investissements, les acquisitions d’entreprises, l’innovation et le déploiement territorial.

En effet, lors d’une conférence de presse, tenu dans son usine sise aux Eucalyptus à Alger, Sika Eldjazair, spécialisé dans la conception, la fabrication et la commercialisation de produits chimiques pour le bâtiment, les travaux publics et l’industrie, a réalisé en 2021 un chiffre d’affaires de plus de 3 milliards de dinars, dont près de 85% est réalisé à partir de produits fabriqués localement.

En 2022, le marché de la chimie de construction est estimé à 26 milliards de DA, et Sika El Djazair se positionne comme le leader du marché national. « La capacité de production de l’entreprise est plus de 50,000 tonnes /an », a indiqué M. Nacim HEDIMI, Directeur Général Adjoint, et d’ajouter que « Sika El Djazair vise à satisfaire les besoins du marché, à augmenter le taux d’intégration des produits et proposer de nouvelles solutions innovantes pour satisfaire la demande des clients ».

Plus d’investissements

Malgré la crise qui secoue le secteur du bâtiment en Algérie, depuis plusieurs années, Sika « continue à investir localement pour pouvoir développer une large gamme de produits locaux », a souligné M. HEDIMI. Parmi les nouveaux investissements, figure le projet de construction d’une nouvelle usine qui sera la plus grande du groupe Sika en Afrique.

En plus des investissements dans les usines et les points de distribution, notamment au sud du pays, le groupe, Sika a effectué des acquisitions d’entreprises. La dernière opération, impactant le marché local, et la finalisation, en juin 2022, de l’acquisition de Parex-Mortero, située à Bejaia.

Cette entreprise est l’un des acteurs les plus importants dans le domaine du traitement de façade en
Algérie. Des négociations très avancées sont également engagées pour l’acquisition d’une seconde
entreprise de la même envergure, indiquent les responsables de l’entreprise.

Interrogé par Maghreb Émergent sur l’impact de la crise du secteur du BTPH sur l’activité de l’entreprise, Mehdi Ouahioune, Directeur marketing et distribution, a indiqué que malgré les prix impactés au niveau international et national (matière première et fret), nous avons continué à assurer la production de produits de qualité », et d’affirmer aussi que les prix ont augmenté, mais pas de façon drastique. « Nous avons informé et discuté avec nos partenaires sur ces augmentations », a-t-il ajouté.

En ce qui concerne la commande sur les produits chimique de construction, le responsable a déclaré qu’il y a un ressenti de baisse de la commande, mais cela s’explique par la manière dont le marché réagit, il n’est jamais linéaire.

Facebook
Twitter