Le panel en conclave pour décider d'une réponse à Gaid Salah - Maghreb Emergent

Le panel en conclave pour décider d’une réponse à Gaid Salah

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
En réaction au discours du chef d’état-major de l’armée, Ahmed Gaïd Salah qui réclame un dialogue sans préalables, le coordonnateur du panel, Karim Younès, a déclaré à Maghreb Emergent ce mardi 30 juillet 2019, que le panel se réunira le plus vite possible pour prendre une décision vis-à-vis la nouvelle situation.  

Interrogé sur la décision qu’il va prendre après le discours du CEM, Karim Younes a signalé qu’il ne peut pas prendre de décisions sans concertation avec  les autres membres du panel. « Nous prenons pas des décisions d’une importance capitale par coup de tête.  Nous allons arrêter  les décisions nécessaires d’une manière démocratique » a déclaré Karim Younes. « Les membres du panel vont se réunir le plus vite possible pour décider, ça sera une réunion interne du panel sans la présence des représentants du pouvoir » a-t-il ajouté.

A la question de savoir si la réunion se ferait avec uniquement les six premiers membres ou avec les membres de la liste élargie ? Karim Younes n’a pas voulu répondre.

Dans son discours aujourd’hui, Gaïd Salah a déclaré qu’il  n’était « plus question de perdre davantage de temps, car les élections constituent le point essentiel autour duquel doit s’axer le dialogue ; un dialogue que nous saluons et espérons qu’il sera couronné de succès et de réussite, loin de la méthode imposant des préalables allant jusqu’aux diktats. De telles méthodes et thèses sont catégoriquement rejetées (…) ».

La question des mesures d’apaisement risque de faire capoter le projet de dialogue, puisque le coordinateur de la commission, Karim Younes, avait  parlé d’autodissolution si le pouvoir ne tenait pas ses engagements quant à la satisfaction des préalables posés.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter