Libye: Les médias américains zappent les frappes aériennes contre Daech - Maghreb Emergent

Libye: Les médias américains zappent les frappes aériennes contre Daech

Facebook
Twitter

 

Les frappes aériennes américaines contre des positions de l’Etat islamique en Libye passent pratiquement inaperçues dans les médias américains, constate la revue The Nation.

 

Les Etats-Unis ont étendu leur lutte contre Daech, menant des frappes aériennes dans un quatrième pays, la Libye, pratiquement en l’absence d’informations dans les médias américains, annonce la revue The Nation. Lancée il y a deux ans en Irak, la campagne militaire américaine de lutte contre les djihadistes de Daech s’est poursuivie, 45 jours plus tard, en Syrie, pour continuer, en janvier 2016, en Afghanistan. A présent, le Pentagone mène des frappes aériennes en Libye. Toutefois, le début de cette opération passe quasiment inaperçu dans les médias américains. « La majorité des médias importants ont annoncé ces frappes, mais ils l’ont fait d’une façon tout à fait passagère », annonce la revue.
The New York Times n’a pas jugé la nouvelle assez importante pour être publiée en première page, la plaçant parmi les annonces publicitaires. La chaîne télévisée ABC World News Tonight n’a mentionné les frappes en Libye qu’à la treizième minute de son émission, en diffusant un sujet de 20 secondes. La NBC Nightly News a passé la nouvelle sous silence.
Selon la revue, l’élargissement de l’opération américaine est perçu par les médias comme quelque chose de tout à fait ordinaire. Tout simplement, il y a la guerre et du moment qu’elle s’étend sur de nouveaux territoires, l’opinion publique n’a pas à s’inquiéter.
« La question est la suivante: si Obama, lançant l’opération en Irak, avait annoncé son intention de bombarder non plus un seul pays mais quatre et de mener une guerre sans fin, est-ce que l’opinion publique l’aurait accepté? Plutôt non », estime The Nation.
Le 1er août, des avions américains ont procédé à des frappes contre les positions des djihadistes de Daech à Syrte, à la demande du gouvernement d’union nationale en Libye. Au total, il y a eu 11 frappes depuis le début de l’opération en Libye.

 

Facebook
Twitter