Madrid vérifie sur le terrain le dégel des opérations commerciales par les banques algériennes  

Madrid vérifie sur le terrain le dégel des opérations commerciales par les banques algériennes  

Le gouvernement espagnol veut s’assurer que les échanges commerciaux avec l’Algérie ne souffrent plus des blocages.

  « Nous vérifions sur le terrain si la levée des restriction se produit de manière totale », déclare le ministre espagnol des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération. Il affirme que son pays veut avoir les meilleures relations avec les pays voisins sur la base de « l’égalité souveraine » et de la « non-ingérence ».

Les relations avec l’Algérie ont été affectées après le tournant du gouvernement espagnol concernant la question du Sahara Occidental.

Le ministre a indiqué jeudi qu’ils étudient « sur le terrain » si l’Algérie se conforme « totalement » au déblocage des opérations bancaires avec l’Espagne.

Le chef de la diplomatie espagnole s’est exprimé en ces termes dans une interview à TVE, recueillie par Europa Press. Interrogé sur les relations avec le pays algérien après que l’ Association professionnelle des banques et entités financières d’Algérie a récemment annoncé le déblocage des opérations bancaires avec l’Espagne, plus de 50 jours après qu’Alger a annoncé le gel de toutes les transactions avec les banques espagnoles.

« Il y a quelques jours, nous avons pris connaissance d’une nouvelle circulaire de l’association bancaire qui a libéralisé les relations commerciales dans la possibilité’’, a-t-il dit.

Cette marche arrière a eu lieu après 50 jours de blocage des opérations commerciales avec l’Espagne.