Manque d'oxygène dans les hôpitaux : Tipasa et Oum El Bouaghi se tournent vers la solidarité citoyenne - Maghreb Emergent

Manque d’oxygène dans les hôpitaux : Tipasa et Oum El Bouaghi se tournent vers la solidarité citoyenne

Facebook
Twitter

Touchée de plein fouet par la nouvelle vague de contaminations au Coronavirus depuis l’apparition du nouveau variant Delta, la wilaya de Tipasa et ses structures hospitalières s’en remettent déjà à la solidarité citoyenne pour combler les lacunes en matières de disponibilité d’oxygène médical et d’autres équipements ou dispositifs médicaux devenus vitaux pour les malades.

Alors que tous les hôpitaux des 24 communes de la wilaya affichent complet depuis plus d’une semaine, l’on apprend auprès du député local Djamel Ouzaghla, qu’une campagne de solidarité a été lancée auprès l’ensemble des citoyens pour la collecte de fonds nécessaires à l’acquisition de générateurs d’oxygène, qui seront mis à la disposition des structures de santé.

« Le prix d’un seul générateur d’oxygène centralisé est estimé à environ 2 milliards de centimes. C’est pourquoi je lance un appel aux dons, car nous avons déjà réuni une partie de ce montant, qui nous permettra de doter l’hôpital de la commune de Tipasa de cet équipement », a déclaré le député en marge d’une visite effectuée sur place, jeudi par madame le wali Labiba Ouinaz.

D’autre part, le député local lance un appel à destination des opérateurs économiques et les commerçants de la wilaya, afin de fournir des concentrateurs d’oxygène portables, afin de les mettre à la disposition des hôpitaux, et dont le prix oscillerait entre 200 000 et 250 000 dinars pour chaque unité.

Une campagne de Crowdfunding réussie à Oum El Bouaghi

A l’extrême Est du pays, dans la wilaya d’Oum El Bouaghi, les bonnes nouvelles autour de la mobilisation citoyenne sont également d’actualité. En effet, des images émouvantes d’une campagne de collecte de fond très réussie organisée en un temps record, ont fait le tour des réseaux sociaux hier.

Des citoyens ont tenu à montrer l’exemple en donnant de l’argent ou des bijoux pour tenter de soutenir un système de santé mis à genoux par le manque de moyens d’une part, et la violence de la cette nouvelle vague de Coronavirus, qui ne cesse d’emporter des centaines de vies sur son passage.

Dans un autre contexte, la wilaya a fait l’objet d’une décision qui consiste en l’annulation de l’ensemble des subvention dédiée au activités sportives et leur transfert immédiat au secteur de la santé. Selon des sources locale, il s’agirait d’une enveloppe budgétaire estimée à environ 6 milliards de dinars.

Facebook
Twitter