Maroc- Avec un budget limité, le plan d’action de l’ONMT vise 1,5 million de touristes en 2 ans

Le plan d’action de l’ONMT, bien que dimensionné avec un budget limité, il permettra, selon ses initiateurs, de réaliser une hausse des arrivées de 1,6 %, si le contexte international n’est pas affecté par de nouveaux événements.

 

L’Office national marocain du tourisme (ONMT) propose un plan ambitieux pour l’exercice 2016. Il vise  à gagner 1,5 million de touristes sur les deux prochaines années. Ce plan, dont le coût additionnel est évalué à 400 millions de dirhams, est articulé autour de deux ruptures, à savoir l’aérien et le digital, selon Abderrafie Zouitene, le directeur général de l’Office, cité par l’Agence MAP. M. Zouitene qui intervenait lors du Conseil d’administration de l’ONMT, réuni sous la présidence du ministre du Tourisme, Lahcen Haddad, mardi à Rabat a expliqué que la première rupture prévoit d’injecter 57 nouvelles routes aériennes entre le Maroc et ses marchés émetteurs. Ainsi, l’ONMT compte accélérer sa stratégie de partenariat avec les compagnies aériennes pour développer des connexions entre les destinations marocaines et les provinces britanniques et allemandes notamment. Cette stratégie prévoit également de saisir l’opportunité de la conjoncture particulière que traverse actuellement le marché russe et ambitionne d’accélérer la diversification des marchés en particulier en Afrique, en Scandinavie, aux Etats-Unis d’Amérique et en Europe Centrale.

La E-reputation de la destination Maroc

S’agissant de la deuxième rupture, elle vise à mettre en place un dispositif digital de premier ordre, axé autour du lancement d’un nouveau portail d’information et de distribution de la destination Maroc, d’une stratégie agressive de gestion de la E-reputation de la destination Maroc et d’actions structurées sur les réseaux sociaux. M. Zouitene a relevé que cette stratégie de rupture a pour objectif de mettre le Maroc à jour des évolutions rapides du comportement des touristes sur ses marchés émetteurs, notant que plus de 80 % d’entre eux utilisent en effet Internet dans la planification ou la réservation de leur voyage. Ainsi, avec la mise en place de cette stratégie de rupture, la marque Maroc Tourisme bénéficiera d’une image encore plus positive au niveau international et les fondamentaux de la destination seront suffisamment forts pour faire face aux aléas liés à la conjoncture internationale, a-t-il soutenu. Abderrafie Zouitene reste optimiste quant aux retombées de ce plan d’action, quand bien même il est dimensionné avec un budget limité. Selon lui, il permettra de réaliser une hausse des arrivées de 1,6 %, si le contexte international n’est pas affecté par de nouveaux événements.

Leave a comment

Send a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *