Maroc : un nouveau plan pour accélérer le secteur minier - Maghreb Emergent

Maroc : un nouveau plan pour accélérer le secteur minier

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter

Le secteur minier au Maroc se dote d’un nouveau plan. Cette nouvelle feuille de route, présentée ce lundi par le ministre de l’Energie et des mines, Aziz Rebbah, constitue une refonte de la stratégie de 2013-2025, dont le diagnostic a montré une série de défis et d’enjeux.

En se dotant d’un nouveau plan, le département de l’Energie et des mines ambitionne de faire du secteur minier une locomotive du développement responsable et durable à l’échelle locale, régionale et nationale d’ici à 2030.

Pour le ministre marocain, l’ambition est surtout de répondre aux enjeux intrinsèques auxquels ce secteur vital est confronté, notamment la nécessité de découvrir de nouveaux gisements, l’optimisation de la valeur ajoutée des substances minérales exploitées et l’affirmation des enjeux de développement durable et extrinsèques liés principalement aux exigences sociales et environnementales.

Pour ce faire, le plan s’articule autour de quatre piliers stratégiques : le développement d’un tissu d’acteurs compétitifs, la refonte de l’organisation institutionnelle du secteur, le renforcement de l’impact social et du caractère responsable et durable du secteur et enfin l’adaptation du cadre législatif et des moyens financiers et fiscaux aux nouvelles ambitions.

Cependant, la réussite de ce plan reste tributaire de la mise en place de mesures de soutien et d’accompagnement. Parmi les mesures préconisées, le renforcement du rôle de l’Office national des hydrocarbures et des mines en tant qu’acteur public central dans le développement du secteur minier et la création d’un laboratoire national minier devra être créé.

A noter aussi que les TPME minières seront accompagnées par la Centrale d’achat et de développement de la région minière de l’Est du Royaume à savoir Tafilalet et Figuig.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter