Naftal : difficile reprise après l’impact de la pandémie - Maghreb Emergent

Naftal : difficile reprise après l’impact de la pandémie

Facebook
Twitter

Naftal a du mal à se redresser à la suite des impacts de la crise sanitaire sur ses ventes. Malgré cela, l’année dernière a enregistré un léger redressement, ce qui annonce un retour progressif de l’activité de cette entreprise.

Selon le P-DG de Naftal, Mourad Menouar, le bilan de l’entreprise publique pour l’année 2021, enregistre une hausse de 9% en matière des ventes par rapport à 2020, affirmant que ce taux « reste loin de celui de 2019 ».

Dans un entretien au quotidien Al-Khabar, Menouar a précisé que ces chiffres démontrent un retour progressif aux niveaux de l’avant pandémie, ajoutant qu’ « il faut attendre, au moins, deux ans pour atteindre le niveau de 2019, mais nous sommes dans la bonne voie ».

Près de 700 milles véhicules équipés en GPLc

Par ailleurs, le même responsable a fait savoir que le nombre des véhicules équipés de kits GPLc (pétrole liquéfié carburant), a atteint depuis le début du projet, 660.000 véhicules, dont 200.000 véhicules dont les kits ont été assemblés avec les propres moyens par Naftal. « La société contribue indirectement dans le nombre restant, à savoir 400 000 véhicules, à travers la mise à disposition des kits ou à travers la formation des agents chargés de l’assemblage », souligne le P-DG de Naftal.

Selon le même responsable, les stations services qui assurent l’approvisionnement en gaz de du GPLc, représentent environ 45% du total des stations de Naftal. « En 2021, les quantités commercialisées du GPLc ont dépassé 1 million de tonne en plus de 300.000 tonnes vendues par le biais d’opérateurs privés », a-t-il également révélé.

Des exportations vers la Mauritanie et le Niger

Concernant le positionnement de Naftal sur le marché africain, Menouar a rappelé l’activation de la convention signée avec le Groupe public du transport terrestre de marchandises et de Logistique (Logitrans).

Ainsi, plusieurs opérations d’exportation vers la Mauritanie et le Niger ont été effectuées, dont la dernière opérée le 28 décembre dernier à l’occasion du Salon Assihar à Tamanrasset, où 250 tonnes de bitumes ont été exportés vers le Niger, selon le P-DG.

Le même responsable a fait savoir, également, que Naftal bénéficiera de la réalisation du projet reliant Tindouf à Zouerate (Mauritanie), ajoutant que « la compagnie sera le fournisseur exclusif de ce projet de bitume et de carburant durant les travaux ».

Sur un autre chapitre, le P-DG de Naftal a annoncé que la société lancera à l’occasion des festivités du 24 février prochain une application mobile « Naftal Services ». Cette application, développée par des ingénieurs de Naftal, assurera plusieurs services et orientations au profit de ses usagers, a conclu le premier responsable de Naftal.

Facebook
Twitter