Ouverture du salon Djazagro : une reprise post-pandémie, timide ! - Maghreb Emergent

Ouverture du salon Djazagro : une reprise post-pandémie, timide !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

La 18ème édition du salon professionnel de la production agroalimentaire (Djazagro 2021), a ouvert ses portes aux visiteurs ce lundi 22 novembre au pavillon central du Palais des Expositions à Alger. Une édition réduite aux exposants nationaux, avec une participation de seulement 15 exposants étrangers.

D’habitude, le Djazagro est un événement économique phare attendu en Algérie, mais il semble que les traces de la pandémie du Covid-19 sur l’activité économique du pays sont toujours là. Malgré une reprise timide depuis quelques mois. Les opérateurs estiment qu’il faut encore attendre pour retrouver le niveau de l’avant pandémie.

En effet, seules 130 entreprises sont présentes, dont 15 étrangères. « Cette 18ème édition est maintenue en 2021 sur une demande des opérateurs locaux qui espèrent retrouver leurs clients et essayer la relance post-Covid », a indiqué Nabil Bey-Boumezrag, Directeur général de « Promosalons », co-organisateur de Djazagro. Et d’ajouter que malgré la poursuite de l’activité de l’agroalimentaire durant la crise sanitaire, les opérateurs activant dans l’équipement quant à eux ont été les plus impactés.

Une édition limitée aux entreprises algériennes a été justifiée par la directrice du Salon, Chantal de Lamotte, par le fait que la pluspart des pays restent fermés à cause de la pandémie du Covid-19. Mais c’était important de maintenir notre rôle d’infirmation et permettre aux industriels de se rencontrer et présenter leurs technologies du domaine et leur permettre de s’améliorer au moins à court terme ».

Pour rappel, les éditions précédentes du Salon Djazagro ont connu un engouement des visiteurs, ainsi que des participations records (720 exposants de 34 pays à la 17ème édition), ainsi des activités, concours et conférences avaient été organisée.

« C’est d’ailleurs un redémarrage nécessaire. Organiser un salon réduit, c’est mieux de ne pas le faire », ajoute-t-elle et de poursuivre que parce qu’il faut reprendre les habitudes de rencontre professionnelles et d’ouverture sur le marché. c’est vrai la pandémie a refermer les gens sur eux-même et l’idée de ce salon et le redémarrage ».

Une 19ème édition en mai 2022

Les organisateurs du salon Djazagro, qui ont maintenu la tenue de cette 18ème édition, malgré l’absence de la majorité des exposants et la suspension des activités annexes, ont annoncé l’organisation de la prochaine édition au mois de mai 2022, c’est-à-dire dans six mois. « on espère bien sur que les exposants internationaux couvriront 75% du nombre d’exposants », assure la directrice du salon.

Pour sa part, le directeur général du salon SIAL de Paris, Nicolas Trentesaux, a précisé que partout dans le monde, les salons ont repris depuis le mois de septembre et dans des formats locaux, ce qui a permis de recréer une dynamique après près de deux ans d’arrêt. « Les entreprises ainsi que les fournisseurs ont besoin de se rencontrer et s’échanger », a-t-il assuré.

En outre, la directrice du salon a souligné que durant cette reprise post-pandémie, il y a un nombre impressionnant de salons et expositions partout dans le monde et les entreprises habituées à participer ne peuvent pas suivre et être présentes partout.

A noter que plusieurs filières de l’agroalimentaire ont participé à cette édition du Djazagro, dont les fabricants de Processus, de l’emballage, matières premières, produits semi-finis, arômes et additifs, produits alimentaires et Boissons ainsi que Matériel de froid et Boulangerie.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter