Patronat : naissance d'une nouvelle alliance regroupant 5 organisations - Maghreb Emergent

Patronat : naissance d’une nouvelle alliance regroupant 5 organisations

Facebook
Twitter

Cinq organisations patronales algériennes ont annoncé ce samedi 21 mai, la naissance d’une nouvelle alliance dénommée la « Coordination nationale du patronat ».

Cette nouvelle organisation patronale regroupe la confédération algérienne du patronat citoyen, la Confédération des industriels et producteurs algériens (CIPA), la confédération nationale du patronat algérien (CNPA), L’organisation nationale pour le développement économique (ONDE) et enfin le Club des Entrepreneurs et Industriels de la Mitidja (CEIM).

Cette nouvelle alliance patronale, intervient à la veille de la présentation du nouveau projet de loi sur l’investissement pour discussion au niveau de l’APN, après avoir été adopté par le Conseil des ministre jeudi dernier.

« Pour mieux défendre les intérêts économiques de l’Algérie »

Selon un communiqué publié par la coordination, qui a tenu ce samedi un colloque fondateur au Centre international de conférences (CIC) à Alger, les confédération regrouppées autour de cette alliance se dites « conscientes que les défis de développement économique et social auxquels sont confrontés l’économie et l’entreprise algérienne sont immenses, animées par le sens de responsabilité et de la solidarité et convaincues de la nécessité de conjuguer les efforts pour mieux défendre les intérêts économiques de l’Algérie ».

Les rédacteur du communiqué ont ajouté : «Les organisations patronales algériennes ont atteint un haut degré de maturité, tant dans leur structure interne, leurs positions et leur vision, que dans leur prise d’engagement et de responsabilité face aux défis économiques qui hypothèquent et déterminent l’avenir du pays, et qui les habilitent et les qualifient aujourd’hui, sans enchérir, dans une démarche citoyenne, solidaire et éthique envers la société algérienne.

Le communiqué précise que « l’affaire n’est pas liée à l’établissement et à la création d’une nouvelle organisation patronale, ni à une confédération d’organisations patronales, ni à une liste ou un groupement à soutenir et à appuyer. La coordination que nous créons est dépourvue de toute nature partisane ou politique et marginalité ».

Selon la même source, la nouvelle organisation patronale vise à organiser des consultations périodiques sur les questions liées à la vie des entreprises économiques nationales et au développement économique en général, et à mener des initiatives et des actions collectives dans le but ultime de défendre, promouvoir et développer les intérêts de l’entreprise économique nationale. Aussi, préparer les demandes et les propositions qui sont soumises aux pouvoirs publics.

L’alliance vise également à unifier l’activité et le travail des organisations membres au niveau international dans les processus de développement et de promotion de l’attractivité du marché algérien.

Facebook
Twitter