Opep

Après un l’accord conclut de l’Opep+ sur une augmentation très légère de sa production d’or noir en février et mars prochains, les cours du pétrole brut se sont envolés mardi.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars a gagné 2,51 dollars par rapport à la clôture de lundi, atteignant les 53,60 dollars, peu après avoir atteint 53,76 dollars, un prix plus vu depuis le 3 mars.

Cette hausse est survenue après que les membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et leurs partenaires, sont tombés d’accord au cours de la 13e réunion ministérielle de l’Organisation, pour limiter plus qu’attendu l’augmentation de leur production.

Ainsi, le volume retiré volontairement du marché par l’Opep+ passera de 7,2 millions de barils par jour en janvier à 7,125 mbj en mars, selon le cartel.

Prudence malgré les opérations de vaccination contre la pandémie

Lors de la 13e réunion ministérielle de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliées (Opep+), les participants ont souligné la nécessité de rester prudents malgré les opérations de vaccination contre la pandémie Covid-19.

« La réunion a reconnu que le sentiment du marché a été soutenu récemment par les programmes de vaccination et l’amélioration des marchés d’actifs, mais a souligné la nécessité de faire preuve de prudence en raison de la faiblesse de la demande et des faibles marges de raffinage, des stocks élevés et d’autres incertitudes sous-jacentes », lit-on dans le communiqué final de la réunion, publié sur le site web de l’Opep.

Par ailleurs, la réunion a réaffirmé la nécessité de continuer à suivre de près les fondamentaux du marché, « y compris l’approvisionnement hors groupe Opep+ et son impact sur l’équilibre pétrolier mondial et la stabilité générale du marché ».

Saluant l’engagement continu des pays membres à respecter leurs quotas, le communiqué a fait savoir que les membres de l’Opep+ avaient contribué à réduire l’offre mondiale d’environ 1,9 milliard de barils, y compris les ajustements volontaires.

La réunion a décidé, enfin, de tenir la prochaine réunion du Comité ministériel conjoint de suivi (JMMC) le 3 février prochain, qui sera suivie d’une autre réunion du JMMC le 3 mars et de la 14e réunion ministérielle le 4 mars, selon le communiqué final.

 376 total views,  1 views today